FICG : French-moi

Une première édition remarquable

© Julie Catudal / La Voix de l’est

Par : Mylène Groleau

C’est sur la scène Desjardins du Parc Daniel Jonhson de Granby, lors de la 51 ième édition du Festival International de la chanson de Granby, que se sont succédé les invités à se projeter dans des traductions françaises à partir de hits anglophones. French-moi est né de l’insoupçonné questionnement à savoir ce que serait l’Amérique du Nord s’il n’avait été que francophone?

L’animation de la soirée fût offerte par Frédéric Savard, ancien Granbyen et jadis, animateur de l’émission La soirée est encore jeune. Il s’est permis des histoires cocasses de l’époque où il étudiait à l’école secondaire du Verbe Divin. Là où, semble t’il, il avait assez de Verbe mais peu de Divin.

© uda.ca

Puis, se sont enchaînés des artistes diversifiés tant par le style que par les choix musicaux. Offrant une belle variété tout au long du spectacle.

À quelques moments, il était proposer de suivre les paroles sur de grands écrans afin de joindre la voix des festivaliers aux artistes sur scène tel un Karaoké pour une audience plutôt généreuse et participative.

Mélodie Spear, Joanie Roussel, Debbie-Lynch White, Valérie Carpentier, Salomé Leclerc, Antoine Lachance, Mehdi Cayenne ainsi que Pascale Picard se sont ainsi prêtés au jeu. Nous faisans découvrir leurs talents de traducteur et d’interprètes. Les mélodies ayant été sagement préservées, cela permettait d’assimiler l’original à la traduction. Toutefois, les mots perdent parfois de leur mordant une fois traduit en français. Purple Rain de Prince se ressent moins lorsque chanté en Pluie mauve. Interprété par Frédéric Savard  avant de clôturer la soirée en réunissant tous les artistes pour interpréter I got the feeling du groupe Black eyed peas en grande finale.

© via le Facebook de Anne-Lise Chauland

Anne-Lise Chauland s’est vu attribuée une place choix dans le cœur des festivaliers. Gagnante du concours: En route vers la gloire, lui permettant de vivre l’expérience des arts de la scènes peut se compter victorieuse en ayant relevé ce défi de taille de façon parfaite en interprétant Girls like you de Maroon 5.

Les spectateurs ont eu droit à Aretha Franklin et Janis Joplin interprétées par Joanie Roussel, qualifiée en finale de FICG 2015.

Debbie-Lynch White, actrice et chanteuse, a permis de se faire valoir sur la scène par ses talents de comédienne a interprétant avec humour une version de All about that bass de Meghan Trainor ainsi que Papa don’t preach de Madonna.

Valérie Carpentier s’est, pour sa part, approprié Send my love d’Adele ainsi que Thank U next de Ariana Grande.

Sommes toutes, une soirée enlevante, pleine d’originalité avec des artistes qui se sont prêtés au jeu avec un plaisir assurément bien transmis à l’auditoire. Un répertoire diversifié en passant par le groupe Cranberries, Alanis Morissette, Pixies, The Clash, Cindy Lauper et plusieurs autres.

En espérant une nouveau French-moi lors des prochaines éditions à venir.

Vous pourriez aussi aimer...