Festival international de la chanson de Granby

OK on part avec Vincent Vallières

7

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Marie Eve Archambault

Le Festival international de la chanson de Granby a instauré depuis déjà plusieurs années un volet de spectacles extérieurs gratuits qui sont devenus complémentaires à la programmation en salle. Pour débuter la première soirée au parc Daniel Johnson, quoi de mieux qu’un habitué du festival : Vincent Vallières.

Le concept de la soirée était plutôt simple : tous les artistes qui ont monté sur scène jeudi ont déjà participé à Secondaire en spectacle ou à Cégeps en spectacle. Vincent Vallières a été le premier à raconter son histoire.

À l’automne 1995, l’époque où je suis entré à ma première session de cégep à Sherbrooke, je m’étais inscrit en administration avec des maths fortes puisque j’envisageais une vraie job, une vie normale. C’était l’automne du référendum où il y avait plusieurs pancartes. Dans nos cours, on débattait et un moment donné, j’ai coulé mes maths et je n’étais plus emballé par mes cours. J’étais en dépression postréférendum. Je me suis donc inscrit dans le programme de lettres et j’ai participé au concours de Cégeps en spectacle.

Après cette intervention personnelle, le chef de cérémonie a poursuivi avec Je pars à pied avec un invité bien spécial : le grand gagnant de la 41e édition du Festival international de la chanson de Granby, Patrice MichaudCe dernier a enchaîné avec Kamikaze qui a réussi à faire chanter plusieurs festivaliers confortablement installés dans leur chaise.

4

Vincent Vallières a présenté la bibite de la décennie. Philippe Brach ne s’est pas gêné de dire qu’il ne se souvenait pas de grand-chose de son passage au cégep. Toutefois, il nous a raconté qu’il avait participé à Cégeps en spectacle où il avait présenté un conte de 10 minutes : « Pas besoin de vous dire que je n’ai pas passé en finale », a-t-il commenté avant d’enchaîner avec la pièce La fin du monde. 

Antoine Lévesque, un jeune artiste de secondaire 4, a probablement été celui qui a le plus levé la foule lors de cette soirée avec sa reprise de la chanson Mauvais caractère des Colocs. Vincent Vallières, qui  grattait sa guitare à ses côtés, arborait un sourire rempli d’enthousiasme et d’admiration. Il a ensuite laissé sa place à Émile Bilodeau qui a chanté avec Antoine Lévesque la chanson J’en ai plein mon cass. Le jeune chanteur qui a raflé 7 prix lors du Festival de la chanson de Granby de 2014 a par la suite pris les rênes en chantant l’excellente chanson Ça va. 

5

Le spectacle a filé vite comme un éclair où des artistes ont défilé sous nos yeux pour nous offrir de belles collaborations et de très bonnes performances malgré un public qui était cloué à leur chaise. Andréanne A. Malette, Véronica Hidalgo et Ingrid St-Pierre se sont jointes pour mettre une touche féminine au spectacle. Il y en avait pour tous les goûts.

Vincent Vallières a mené cette soirée comme un maître et personnellement, je lui laisserais gérer une autre programmation de la sorte. Il ne faut pas oublier que la direction musicale était menée par André Papanicolaou. Ensemble, ils ont réussi à faire passer un excellent jeudi soir aux Granbyens dans le cadre de la 50e édition du Festival international de la chanson de Granby.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...