Entrée montréalaise d’André Sauvé

De l’animal à l’être humain à André Sauvé 

IMG_2425

©François Daoust/MatTv.ca

Par : Ariane Coutu-Perrault

André Sauvé a démarré son troisième one-man show intitulé Ça au Monument-National. Titre intéressant et intrigant par sa vision large*, englobant, peu précis, laissant place aux questionnements. Mais aussi étonnant venant d’André Sauvé, homme de beaucoup de mots, beaucoup d’élaboration et de détour. On le reconnaît bien quand le spectacle commence, l’homme rappelant un scientifique, un peu fou, debout en plein centre d’une demi-sphère, déjà le monologue enclenché, expliquant son cheminement pour trouver le ça en nous, ce qui mène sa quête à comprendre la « mécanique humaine ». Cette idée et cette volonté guident le spectacle qui est habilement coordonné à travers les non-sens et les pensées égarées du personnage. André Sauvé explique c’est quoi la vie, sa vision loufoque de celle-ci en comparant les habitudes des animaux et des humains tout en les personnifiant à travers de multiples exemples éloquents.

IMG_2484

Vu l’humour scientifiquement orienté, André Sauvé se lance souvent dans des explications détaillées qui créent parfois des longueurs à travers le spectacle. Il fait toutefois beaucoup rire la foule avec ses exemples et ses analogies appuyés par d’efficaces imitations. Le rythme du spectacle n’est donc pas soutenu durant tout le spectacle plutôt court. Reconnu pour parler très vite et étaler ses idées, il le fait, cette fois-ci, de façon plus lente, plus docile. Il est donc plus évident de se laisser bercer et relaxer par ce qu’il nous raconte sans relâche durant l’heure et demie. Bien qu’un problème créa une interruption, l’humoriste d’expérience a su improviser et tourner le problème sonore en sa faveur. Il fut félicité pour l’ensemble de son travail par une ovation debout à la toute fin. La tournée Ça prend tout juste son envol et quittera le Monument-National à la fin de la semaine pour continuer son chemin à travers le Québec.

Crédit photo : ©François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...