En salle aux Francofolies de Montréal

La chanson francophone à son meilleur

060416104741

©Carlos Gomez/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Ce n’est ni la neige ni la grisaille qui empêcheront le dévoilement de la programmation en salle de la 28e édition des Francofolies de Montréal. Même si Dame Nature ne le démontre pas depuis les dernières heures, cette conférence de presse confirme le début du printemps et de la chaude saison. Et c’est avec enthousiasme que Laurent Saulnier a présenté les artistes qui se produiront du 9 au 18 juin 2016. J’en ai d’ailleurs rencontré quelques-uns pour leur poser une question que vous découvrirez en fin d’article.

En guise d’ouverture de l’événement, le spectacle Gainsbourg symphonique, mettant en vedette Jane Birkin accompagnée de l’Orchestre Symphonique de Montréal, sera présenté à la Maison symphonique de Montréal, alors qu’ils interpréteront Le meilleur de Gainsbourg, tout de suite après la première partie, assurée par Arthur H. La clôture des Francos n’est pas en reste puisque le spectacle Intemporelle Diane Dufresne, Un temps pour elle soulignera la fin  de ce gros party de la musique francophone où le public retrouvera cette légende et ses invités, Pierre Lapointe, Diane Tell, Catherine Major, Betty Bonifassi, Marie-Pierre Arthur, Jorane, Alexandre Désilets, Charlotte Cardin, Marie Denise Pelletier et Jenny Salgado.

060416110237

La programmation, très éclectique encore une fois, rejoindra tous les goûts. Voici quelques spectacles que j’ai répertorié pour vous, mais pour la liste complète, je vous invite à visiter le site officiel de l’événement. Dans la série Les grands spectacles Bell, on retrouve Marc Dupré et ses invités Marie-Mai, Kevin Bazinet, Alex Nevsky et plusieurs autres qui monteront sur la scène du Centre Bell les 10 et 11 juin. Vous préférez le style de Jean Leloup, alors sachez qu’il sera en représentation les mêmes soirs, avec son spectacle Le Fantôme de Paradis City à la Salle Wilfrid-Pelletier. Le 12 juin, cette même salle accueillera deux grands noms de la chanson française, Alain Souchon et Laurent Voulzy.

Dans la série Les nuits Ford, présentée au Métropolis, on retrouvera Les Trois Accords alors que la formation fera sa grande rentrée montréalaise le 10 juin. Pour les nostalgiques, la formation Louise Attaque s’emparera de la scène 10 ans après la parution de son dernier album studio et profitera de l’occasion pour présenter de nouvelles chansons les 14 et 15 juin, les seules dates de spectacles au Québec, ne manquez pas ça! Le party ne risque pas de se terminer de si tôt puisque c’est Bernard Adamus qui suivra le 16 juin. Autres retrouvailles en vue, celles du groupe Groovy Aardvark, qui avait fait ses adieux lors des Francos 2005, et qui célèbre ses 30 ans d’existence. Pour l’occasion et pour souligner les 20 ans de l’album Vacuum, ils l’interpréteront en entier pour ensuite faire place à leurs plus grands succès et à quelques surprises.

060416110527

Présentée au Club Soda, la série Tendances Sirius XM offrira tout un cadeau aux amateurs de hip hop puisque Souldia et Rymz lanceront l’album Amsterdam le 11 juin. Safia Nolin, qui a interprété sa pièce La laideur au cours de la conférence de presse, est une artiste à découvrir si ce n’est déjà fait et vous pourrez tomber sous le charme de sa musique 16 juin. Le lendemain, Yann Perreau, qui lancera son nouvel album Le fantastique des astres la semaine prochaine vous donne rendez-vous. Quant à Koriass, c’est à la demande générale qu’il se produira le 18 juin alors qu’il sera en supplémentaire avec son spectacle Love Suprême.

L’Astral recevra Laurence JalbertPierre Flynn et en programme double, Mononc’ Serge et le Benoit Paradis Trio dans le cadre de la série Tout en chanson La Presse +. Le 11 juin sera soir de grande rentrée montréalaise pour Laurence Jalbert, qui a sorti son plus récent album, La route, ce printemps. Pierre Flynn pour sa part foulera les planches le 14 en compagnie de Mario LégaréJosé Major et Andre Papanicolaou. Ensemble, ils serviront du matériel provenant du dernier disque de l’artiste, Sur la terre, premier album entièrement fait de compos en quatorze ans. Mononc’ Serge viendra faire vibrer la salle le lendemain avec toute la verve et l’humour qu’on lui connaît avant de faire place au jazz du Benoît Paradis Trio.

060416102748

Dans la série L’envol qui a lieu au Gesù, le public retrouvera Steve Veilleux le 10 alors qu’il présentera les chansons de son dernier cd, inspirées du poète Gérald Godin. Les 11 et 12 juin, Thomas Fersen s’emparera seul de la scène, vingt ans après sa première visite aux Francos. Et c’est en grand qu’Alexandre Désilets fera les choses le 15 alors qu’il sera accompagné de 12 musiciens sur scène pour interpréter des chansons de ses trois albums. Pour les gens qui voudraient clore les Francofolies dans une ambiance folk, sachez que Tire le Coyote saura satisfaire vos exigences le 18 juin.

Brin de jasette

La conférence de presse m’a permis d’échanger avec quelques artistes de notre patrimoine musical québécois. J’ai voulu connaître la plus belle phrase francophone pour eux. Voici donc leur réponse, sans censure.

Alexandre Désilets : Elle parle de la langue française et de la culture c’est : Si mes racines étaient profondes, je serais debout.

Bernard Adamus : Tabarouette, su’l fly… C’est une phrase de Luc Bonin (Urbain Desbois) c’est vulgaire mais c’est bien dit : La poésie c’est comme le cunnilingus, il faut être patient, il faut y croire, il faut se mettre la face dedans.

060416105903

Pierre Flynn : C’est incroyable! C’est difficile ce que vous me demandez là. (rires) Ah comme la neige a neigé, ma vitre est un jardin de givre. Est-ce qu’il y a beaucoup de monde qui l’ont pris celle-là ? (rires)

Steve Veilleux : C’est impossible de répondre, mais il y a une ligne de Godin dans Cantouque du retour, un poème que j’ai mis en musique : Je te prendrai sous mon bras comme un livre et j’irai te lire dans mon lit.

Pierre-Luc Boisvert (Les Trois Accords) : Euh… Y’a tu quelqu’un ? (rires)

Vincent Peake (Groovy Aardvark) : Est-ce qu’on vous a répond ? (rires)

Yann Perreau : Il y en a beaucoup, euh… Tu montes les escaliers, mon cœur veut exploser, imagine-toi quand tu montes su’ moi. C’est Richard Desjardins.

Crédit photo: Carlos Gomez/MatTv.ca

Texte révisé par : Matthy Laroche

Vous pourriez aussi aimer...