Elvis Experience au Théâtre St-Denis

Un voyage dans le temps!

2016_03_16_Elvis_054

© Simon Paradis/MatTv.ca

Par Bella Richard

Une foule d’artistes était attendue au Théâtre St-Denis, le mercredi 16 mars dernier, pour la première médiatique tant convoitée du spectacle Elvis Experience. Un tapis rouge hautement organisé les attendait et nous permit de les rencontrer. Parmi eux se retrouvaient entre autres les comédiens Denis Bouchard et Catherine Trudeau, les animateurs André Robitaille, Mitsou Gélinas et Danielle Ouimet, ainsi que de grands noms de la chanson québécoise tels que Grégory Charles, Sylvain Cossette, Martin Deschamps, Éric Lapointe, Marie-Élaine Thibert et Alex Nevsky, pour ne nommer que ceux-là!

Une fébrilité palpable était au rendez-vous dès les premiers instants de la soirée, puisque de grandes attentes découlaient de cette production à grand déploiement produite par Jean Pilote! Mais pour bien vous mettre en contexte avant de vous parler de cette magnifique représentation, voici un peu d’histoire!

 2016_03_16_Elvis_035

Retour en arrière

Au début des années 70, après avoir mis en veilleuse sa carrière scénique pendant près d’une décennie pour se consacrer à ses films (de 1960 à 1969, il pouvait en produire jusqu’à trois par année!), Elvis Presley offre un retour en force dans la capitale même du vice et du divertissement… Las Vegas! Sans égard aux moyens de production, il lance un incroyable spectacle rassemblant les services d’un groupe formé de trente-deux musiciens et de dix choristes qui accompagnent le King lors d’innombrables concerts au Las Vegas Hilton. Ses passages dans la capitale s’étendent du mois de juillet au mois de septembre et de janvier à février durant huit ans, comptabilisant au total 637 représentations, soit deux à trois spectacles par jour, sept jours par semaine! Chacune d’elles est inévitablement produite à guichets fermés, car c’est la folie furieuse : Elvis se produit devant 1 404 500 spectateurs et bat tous les records d’assistance jamais enregistrés au Hilton de Las Vegas! Entre cela, il reprend tout de même la route pour performer dans trente tournées aux États-Unis dans lesquelles il donne 491 concerts! Faites un petit calcul rapide… Bien qu’il était au sommet de sa forme lors de ce retour sur scène, on comprend pourquoi c’était trop d’énergie pour un seul et même homme et que plusieurs concerts doivent être annulés en raison de divers soucis de santé… Tandis que les uns sont courts, les autres sont longs, parfois même médiocres… Mais nombre d’entre eux sont inoubliables!

16 mars 2016

Le King au sommet de sa popularité, avec la fougue, l’énergie et le charisme incroyable qui lui étaient propres : telle est l’ambiance dans laquelle veut nous plonger Martin Fontaine (directeur artistique et metteur en scène) dans Elvis Experience! Tout est pensé au détail près, allant des jumpsuits flamboyants, aux maquillages et aux coiffures, passant par les décors, les instruments et les accessoires de l’époque… Même la scène est aménagée de la façon la plus identique qui soit! Bref, tout est conçu de manière à nous faire revivre cette belle époque en nous embarquant dans une illusion des plus troublantes! On s’y croit, ni plus ni moins!

Le show commence en nous projetant sur un grand écran un extrait vidéo en noir et blanc de l’arrivée d’Elvis lors d’un de ses spectacles : la limousine, les nombreux gardes du corps, et les fans hystériques nous entraînent dans une excitation effervescente… Puis, le rideau à paillettes dorées se lève sur le personnage si bien incarné qui fait son entrée sur scène. Au total, trente-deux artistes accompagnent la réplique du King : 22 musiciens (6 formant la section rythmique et 17 jouant les cuivres et les cordes), un chœur formé de huit membres ainsi qu’un chef d’orchestre.

2016_03_16_Elvis_051

Dans la réalisation de ce spectacle, Martin Fontaine tient à nous représenter seize personnages avec lesquels Elvis Presley a collaboré au cours de ces années : Jerry Scheff (interprété par William Martin, directeur musical, arrangements et orchestrations, basse), Donny Summer (joué par Rémy Tremblay, arrangements vocaux, chef de choeur et choriste), Charlie Hodge (Daniel Auger, guitare acoustique et voix), Dick Jeremy (Sébastien Champagne, claviers et percussions), James Burton (Steeve Després, guitare soliste), John Wilkinson (Sébastien Dubois, guitare rythmique), Ronnie Tutt (Serge Poulin, batterie), Glen Hardin (Roby Talbot, piano), Ed Enoch (Nicolas Bédard, choriste), Estelle Brown (Sarah-Jane Thony, choriste), Myrna Smith (Mélanie Charrier, choriste), Bill Baise (Yanick Côté, choriste), Kathy Westmoreland (Marie-Claude Lapointe, choriste), Sylvia Shemwell (Élisabeth Lefèvre, choriste), J.D. Summer (Gabriel Naud, choriste) et nul autre que Joe Guercio (Joël Thibault, chef d’orchestre).

Tout au long de la représentation, des images et des extraits vidéo sont projetés sur l’écran géant qui prend place derrière l’orchestre, lui ajoutant une touche de charme! Au contraire d’un concert d’Elvis Presley qui durait cinquante minutes seulement à l’époque, Martin Fontaine vise ici de prendre une toute autre voie, ce spectacle se divisant en deux parties rassemblant chacune soixante minutes de pur bonheur! Les plus grands classiques du King réunis dans un seul et même spectacle : Love Me Tender, Suspicious Minds, Blue Suede Shoes, All Shook Up, Hound Dog et bien plus encore! Les enchaînements entre les chansons sont subtilement, mais si bien amenés et en aucun temps Martin Fontaine ne décroche de son rôle, nous parlant en anglais du début à la fin de son spectacle! Avec de nombreuses sollicitations du public, le tout coule à la perfection! Pas étonnant que l’équipe se soit tissé une solide relation d’affaires avec Priscilla Presley elle-même! Soit dit en passant que cette dernière critique le concert de belle façon: « Je me suis crue dans ma banquette du Hilton à Las Vegas à un concert d’Elvis réincarné… Absolument tout y était. »

Finalement, la scène se referme sur les rideaux à paillettes qui se baissent faisant disparaître l’incarnation d’Elvis. Un écran géant descend maintenant pour nous montrer un extrait vidéo de l’arrière-scène à la fin du spectacle du King, les fans s’époumonant face à son départ. Elvis remonte dans sa limousine, toujours entouré de ses gardes du corps, la porte de garage s’ouvre et il quitte. Fin de la représentation. Des frissons nous parcourent de la tête aux pieds!

2016_03_16_Elvis_025

En bref

Si vous êtes fans des années 70, du rock’n’roll, du look Rockabilly et que vous n’avez jamais eu la chance, tout comme moi, de voir le King en concert de votre vie… ou si vous êtes tout simplement nostalgique de ces belles années, je vous conseille fortement d’assister à cette grande production qui fera vibrer le Québec une fois encore cette année!

Osez visiter le site officiel du Théâtre St-Denis pour vous offrir ce cadeau!

Crédit photo : Simon Paradis / MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...