École nationale de cirque – Barok XXI

Bienvenue au cirque!

DSC04928_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Par : Gabriel Talbot

C’est avec beaucoup de plaisir et de bonheur que nous retrouvons encore cette année les spectacles de fin d’année de l’École nationale de cirque de Montréal.

Le spectacle Barok XXI a comme toile de fond une brèche dans l’espace-temps pour introduire les différents numéros de ces circassiens qui terminent leurs formations à l’ENC.

Nous retrouvons dans ce spectacle Georgia Simpson, Nathan Jones, Guillaume Larouche, Kellin Hentoff-Killian, Sabine Van Rensburg, Cooper Smith, Sereno Aguilar Izzo, Giulia Scamarcia, Tristan Robquin et Keenan Wright-Sanson.

Encore une fois, les numéros sont bien exécutés et permettent d’en mettre plein la vue aux nombreux spectateurs de cette première soirée. La mise en scène est bien conçue et bien dirigée, car elle permet de donner un côté théâtral que nous recherchons souvent dans les spectacles de cirque. Elle permet aussi un enchaînement efficace des numéros pour ne pas mettre de temps mort entre les performances. La musique est entraînante et nous plonge dans un univers fantastique propice à apprécier ces artistes. Plusieurs originalités dans les numéros viennent nous montrer tout le talent de ces finissants et nous démontrent à quel point l’imagination est le moteur de toute création artistique.

DSC05039_1

Le numéro de Guillaume Larouche en acro-ballon en était un bel exemple. À partir d’un objet très ordinaire, un ballon, il nous a fait découvrir quelque chose de différent. Peut-être verrons-nous des sosies de Guillaume sur les plages cet été :). Guillaume et la planche coréenne ont permis de nous surprendre en défiant la gravité tout en laissant croire que c’est facile. Mais on peut imaginer tout le travail que cela représente.

Le tissu aérien a souvent la cote au cirque, car la grâce et l’exploit sont souvent au rendez-vous. Sabine Van Rensburg a su ravir l’auditoire pendant son numéro.

Giorgia Simpson est, elle aussi, une personne qui défie la gravité avec son numéro de danse sur trapèze qui ne laissa personne indifférent face à sa maîtrise de cet appareil.

Nathan Jones et sa corde volante est impressionnant par sa force et ses aptitudes.

En jonglerie, nous avons eu Kellin Hentoff-Killian et Sereno Aguilar Izzo qui ont montré leur savoir-faire avec deux mises en scène très différentes. L’humour fait presque toujours partie du cirque et ces numéros en sont de beaux exemples.

 

DSC05072_1

Cooper Smith avec son air désinvolte présentait son numéro avec une roue Cyr et savait bien occuper toute la scène, même s’il était seul.

Giulia Scamarcia semble tellement à l’aise sur son trapèze ballant qu’on peut seulement être épaté par ses acrobaties.

Tristan Robquin avec ses sangles aériennes devient une boule d’énergie et nous épate par ses prouesses.

Keenan Wright-Sanson et Giulia Scamarcia nous ont présenté un numéro de contorsion qui nous surprend toujours par la souplesse du corps humain.

Nous pouvons dire que ce spectacle est une autre belle réussite de l’École nationale de cirque (ENC) et qu’il vaut la peine de s’y déplacer pour passer une belle soirée.

Les spectacles Sapience et Barok XXI sont présentés en alternance du 30 mai au 10 juin, ce qui vous donne plus de possibilités pour inclure ces spectacles dans votre agenda. Rendez-vous sur le site de la TOHU  pour voir l’horaire des représentations.

Vous pouvez lire notre compte rendu du deuxième spectacle intitulé Sapience en cliquant ici.

Bon cirque!

Crédit photo : Gabriel Talbot/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...