DCFC et Metric au Centre Bell

Planant et psychédélique

metric3

©Martial Genest/MatTv.ca

Par Marie-Claude Lessard

Afin de promouvoir leur plus récent album respectif, soit Kintsugi et Pagans In Vegas, les groupes indie-rock Death Cab For Cutie et Metric ont décidé d’unir leurs forces pour offrir une tournée exclusivement canadienne, Lights On The Horizon. Hier, le Centre Bell a été l’hôte de la première de ce spectacle et les 5 146 personnes présentes ont immensément bien répondu à l’appel.

dcfc1

 

Prendre un verre de bière avec Death Cab For Cutie

Benjamin Gibbard et sa bande ont offert un agréable tour d’horizon de leur carrière, alternant intelligemment les pièces de Kintsugi avec de vieux succès. Les nostalgiques ont sans doute apprécié l’entrée en matière avec The New Year, chanson tirée de Transatlanticism, et Crooked Teeth de l’album Plans. Privilégiant une mise en scène épurée (pas de jeux d’éclairage, uniquement une toile à l’effigie du band en guise de décor), le band originaire de Seattle a ensuite présenté coup sur coup les deux premiers singles de Kintsugi, les excellents Black Sun et The Ghosts Of Beverly Drive.

dcfc3

Tout au long du concert, le public, peu bruyant, était absorbé par la voix singulière et réconfortante de Gibbard. Mélangeant savamment mélodies planantes et emportées musicales rock, les gars derrière Death Cab For Cutie ont insufflé une ambiance à la fois apaisante et vibrante. Ils ont également fait preuve d’une belle générosité non seulement envers le public, mais aussi  envers Harvey Danger, formation les ayant appuyés en début de carrière. Après la dynamique I will possess your heart, Gibbard a repris le titre Why I’m Lonely de Harvey Danger afin d’honorer la mémoire de Aaron Hoffman, le feu bassiste du groupe. Parlant de dédicaces, Death Cab a également offert la jolie chanson Cath  à Metric . Bref, au bout de 15 titres accrocheurs, le constat était clair : on a envie d’aller prendre une bonne bière froide avec DCFC!

 

…pour mieux aller clubber avec Metric!

Place à la danse et au défoulement, mais épileptiques, s’abstenir! Metric a mis le paquet côté éclairages et effets spéciaux pour cette première! Sur scène, trois triangles formant la lettre M projetaient de spectaculaires jeux de lumières. Des lasers sont  également fréquemment venus ajouter du piquant à la soirée. Visiblement fébriles et surexcités à l’idée de débuter une tournée sur leur terre natale, les membres de la formation ont gratifié leurs fans purs et durs d’un époustouflant retour dans le temps.

PASDETAG-1-2

Metric a très bien revisité son répertoire afin de satisfaire tous leurs admirateurs. À travers les chansons The Shade, Cascades, Too Bad, So SadOther Side et Celebrate, toutes extraites de Pagans In Vegas, des hits comme Sick Muse, Help I’m Alive, Black Sheep et Youth Without Youth se sont faufilés et ont revigoré le public. Les amateurs de l’album Synthetica ont été servis avec les pièces Synthetica, Breathing Underwater, Artifical Nocturne et Dreams so real, qui a été interprété en compagnie d’un chœur. Ponctuant le spectacle de saisissants extraits a capella comme Combat Baby, l’énergique Emily Haines, avec sa voix plantureuse, a ébloui lorsqu’est venu le temps de performer  les chansons Collect Call, Satellite Mind et Gold Gun Girls, tirées de l’excellent Fantasies. Le retour au Canada a été grandement réussi pour Metric!  Il ne nous reste plus qu’à leur souhaiter une aventure riche en émotions!

La tournée Lights On The Horizon, qui prendra fin le 1er avril à Vancouver, comprend dix dates canadiennes. Pour plus de détails, consultez les sites Internet de Death Cab for Cutie et Metric. Notez que 1 dollar de chaque billet vendu lors de cette tournée sera remis à la Fondation David Suzuki.

Crédit photos : Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...