Dubois, avec une passe de Breton au Zoofest!

Drette su’l tape avec Pierre-Luc Dubois et Sam Breton, animé par David Beaucage

Myriam

© Myriam Frenette/Zoofest

Par : Julie Côté

Pour une deuxième année consécutive, les mordus de hockey ont été récompensés au Zoofest, par un enregistrement en direct du podcast habituellement audio Drette su’l tape. L’émission, animée par David Beaucage, est une discussion d’environ 90 minutes avec un ou plusieurs invités qui touchent de près ou de loin avec le milieu du hockey. Pour l’enregistement, les invités étaient Sam Breton et le numéro 18 des Blue Jackets de Colombus, Pierre-Luc Dubois. Voici un court aperçu qui gagnerait à long terme d’avoir plus d’émissions avec un public.

Troisième choix au total du repêchage de la Ligue nationale de hockey l’an dernier, Dubois, qui a 19 ans aujourd’hui, a l’air à première vue d’un jeune athlète surdoué. À sa première saison dans la Ligue junior majeur avec les Screaming Eagles du Cap-Breton, il a amassé 45 points en 54 matchs. Son père, Éric Dubois, est ancien joueur de la LNH et présentement entraîneur du Moose du Manitoba dans la Ligue américaine. Tout semblait lui sourire, jusqu’à son entrée dans la LNH, en octobre 2017, où lors de ses 12 premiers matchs, il n’a amassé qu’un seul point.

Myriam1

« J’ai tout d’abord demandé à mon père quoi faire pour m’améliorer. Il m’a dit d’aller parler au coach, John Tortorella, qui devrait être en mesure de m’aider. J’ai décidé d’aller le faire, malgré une grande nervosité », mentionne Pierre-Luc. « En allant le voir dans son bureau, il m’a mentionné des paroles dont je vais me souvenir toute ma vie : « Tu es inutile présentement comme joueur, tu ne fais pas trop d’erreurs, mais on ne te voit pas du tout sur la glace. » Ces commentaires m’ont automatiquement remis sur le pied », rajoute-t-il. Pierre-Luc Dubois a fini sa saison avec 48 points et 17 buts, un record d’équipe pour une recrue chez les Jackets, battant le record de Rick Nash.

Bien que tout ça semble lourd pour le non-fan de hockey, cet enregistrement était excessivement drôle et m’a donné le goût d’aller voir le deuxième enregistrement, avec Mario Pouliot et Charles Pellerin. David Beaucage et Sam Breton, deux humoristes bien établis, ont fait éclater la salle aux éclats à plusieurs reprises avec quelques blagues, alors que le public était pendu à leur lèvres.

Pour avoir plus d’information sur le prochain enregistrement de Drette su’l tape, visitez le lien ici.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...