Dévoilement de la programmation 2017-2018 du TNM

Des plus connecté sur la réalité contemporaine

_YRC2605

© Yves Renaud

Par: Sophie Dumont

Le lundi 3 avril dernier a eu lieu le dévoilement de la programmation 2017-2018 du Théâtre du Nouveau Monde au TNM. Au menu: vin, bouchées et la possibilité d’échanger avec la crème des artistes québécois en matière de théâtre. Denis Bernard, Monique Miller, Gilles Renaud, François Papineau, Benoît McGinnis, Marie-Ève Beaulieu, Benoît Brière et bien d’autres étaient au rendez-vous.

La soirée a débuté avec un agréable cocktail qui réunissait dans une ambiance conviviale et détendue les artistes et les journalistes invités. À titre de maître de cérémonie, Lorraine Pintal, directrice artistique et générale du TNM, a alors pris d’assaut la scène en remerciant chaleureusement la présence de chacun. Saisissant également l’occasion pour souligner la ligne directrice de la programmation et l’essence commune qui émerge des sept pièces qui seront présentées au cours de la prochaine année, Pintal a choisi de mettre principalement l’accent sur le caractère social de la programmation.

 « La programmation de la saison 2017-2018 témoignera du pouvoir de l’art vivant qui demeure un des symboles les plus puissant d’autonomie et de liberté. Chaque pièce a été programmée pour sa brûlante actualité, et ce, même si certaines ont été écrites il y a plusieurs siècles. » Insistant sur le fait que la saison aie été imaginée grâce à un élan qu’elle qualifie de collectif, elle ajoute : « J’aimerais qu’elle redonne un sens aux actes que nous posons, qu’elle serve de boussole dans le brouillard de nos errances et nous oriente du côté de la prise de conscience de notre formidable capacité de changement. »

Wow! Quoi de mieux en cette période de désenchantement social qu’une bouffée d’espoir qui appelle à la réflexion et à la responsabilisation individuelle et collective. Bien plus que poétique et fantaisiste, le menu théâtral que nous offre le TNM pour la prochaine saison semble donc orienté vers une conscience sociale des plus évidente et vers une formidable envie de comprendre les codes sociaux actuels par l’entremise d’une lecture réflexive des textes fondateurs.

La détresse et l’enchantement

À propos du désenchantement social, on peut d’ailleurs penser à la pièce La détresse et l’enchantement qui sera jouée par Marie-Thérèse Fortin du 27 février au 20 mars 2018 en guise de clôture à la saison. Inspirée du célèbre livre autobiographique de l’auteure et romancière Gabrielle Roy, la pièce aura pour but de raconter la vie de cet emblème de la littérature québécoise. Une vie qui « palpite avec un irrésistible accent de vérité, entre les éblouissements et la noirceur, entre la plénitude des joies et l’angoisse du vide, entre les incertitudes paralysantes et ces révélations qui changent une destinée entière. »

_YRC2617

© Yves Renaud

Les fourberies de Scapin

Sur une touche plus légère, l’un des classiques de Molière sera présenté du 16 janvier au 10 février 2018. Les fourberies de Scapin, mise en scène par Carl Béchard et joué par Benoît Brière et André Robitaille, ne manquera pas de divertir le public avide de rires et de plaisir grâce aux innombrables frasques de Géronte et de Scapin.

_YRC2658

© Yves Renaud

Vu du Pont

Un peu plus près de notre réalité contemporaine, la pièce Vu du Pont d’Arthur Miller et mise en scène par Lorraine Pintal exposera le récit tragique d’un immigrant d’origine italienne installé à Brooklyn avec sa femme et sa nièce orpheline, Catherine. Vivant et subissant un véritable choc culturel, Eddie se voit couramment humilié par des lois dont les principes s’écartent quelque peu des valeurs ancestrales de sa culture personnelle. Déchiré entre son désir de rester loyal à ses valeurs et une passion interdite, Eddie devra faire face à un important conflit interne lorsque deux des neveux de sa femme viendront habiter sous leur toit et convoiter la belle Catherine. Le rôle d’Eddie sera incarné par l’excellent François Papineau et celui de Catherine par la magnifique Mylène St-Sauveur.

Les Chaises

Pour leur part, Monique Miller et Gilles Renaud interpréteront un couple de nonagénaires vivants seuls sur une île coupée du monde dans le cadre de la pièce Les Chaises. Effectuant un parallèle avec la quantité astronomique d’objets inutiles et d’informations dépourvues de sens avec lesquels on nous bombarde à longueur de journée, ces derniers imageront de manière métaphorique cette forme de surconsommation généralisée grâce à un jeu de chaises sur la scène. La pièce d’Eugène Ionesco mise en scène par Frédérique Dubois sera présentée du 8 mai au 4 juin 2018.

L’Idiot

L’Idiot, une création d’Étienne Lepage et de Catherine Vidal, mettra en scène une foudroyante histoire d’amour entre un prince et une femme admirée, mais tourmentée. Passionné, dangereux, parfois brutal, ce récit poétique présenté dès le 20 mars 2018 et inspiré du roman de Fiodor Dostoïevski, nous transportera dans un univers romantique des plus grisant.

_YRC2671

© Yves Renaud

Wilson chante Montand 

Une grande première en Amérique du Nord sera accessible au Théâtre du Nouveau Monde entre le 24 octobre et le 5 novembre 2017. Présenté exceptionnellement, Lambert Wilson présentera les plus grands classiques d’Yves Montand. Près de 25 ans après la disparition de ce grand de la musique, Wilson saura le faire revivre à travers sa propre originalité et son exubérance. Afin de rendre l’expérience plus vivante, il sera également accompagné d’une excellente formation de Jazz.

Demain matin Montréal m’attend

Finalement, on ne peut évidemment pas clore cette présentation de la programmation du TNM sans mentionner la pièce chouchou et tant attendue des Montréalais, Demain matin Montréal m’attend. Ce classique de Michel Tremblay, adapté et mis en scène par René Richard Cyr implique une riche distribution d’acteurs et de musiciens. Geneviève Alarie, Hélène Bourgeois-Leclerc, Kathleen Fortin, Michelle Labonté, Christian Laporte, Marie-Andrée Lemieux et Benoît McGinnis feront partis de l’expérience. Évidemment, le succulent Laurent Paquin qui tiendra l’un des rôles principaux saura émouvoir et faire rire le public tant par sa capacité à incarner son rôle de manière intense et humaine que par son humour vif et spontané. La pièce et comédie musicale sera présentée du 19 septembre au 14 octobre 2017 et sera également présentée partout au Québec au printemps 2018 dans le cadre d’une tournée avec Spectra Musique. Ça promet!

_YRC2626

© Yves Renaud

Crédit photo: Yves Renaud

Texte révisé par : Cloé Lavoie

Vous pourriez aussi aimer...