despicable-me-3-header

Détestable moi 3

Un troisième volet moins efficace

Film-Review-Despicable-Me-3-1©Illumination/Universal Pictures

Par : Anny Lemire

Depuis la sortie du premier Détestable moi en 2013, le monde entier s’est pris d’affection pour d’étranges petites créatures jaunes au langage particulier. Le vendredi 30 juin, grands et petits se sont réjouis de voir le retour des Minions dans le troisième opus mettant également en vedette Gru (Steve Carell), Lucy (Kristen Wiig) et les petites Agnès (Nev Scharrel), Édith (Dana Gaier) et Margo (Miranda Cosgrove).

Présenté par Illumination en collaboration avec Universal Pictures et réalisé par Kyle Balda et Pierre Coffin, le film d’animation nous permet de retrouver Gru et Lucy quelque temps après leur mariage. En poursuivant un supervilain nommé Balthazar Bratt (voix de Trey Parker) afin de récupérer un butin inestimable, Gru (combattant désormais le crime) et Lucy perdent leur emploi. Les Minions y voient alors l’opportunité de retourner dans le camp des méchants et essaient de convaincre Gru de succomber à ses anciennes habitudes. Celui-ci refuse, et les Minions se rebellent et décident de s’en aller. Puis, après avoir appris l’existence d’un frère jumeau (Dru, également doublé par Steve Carell), Gru se rend à son domicile où ce dernier essaiera de le convaincre de participer à un dernier cambriolage.

o_HnA3zUhBciE7YXTrPNFuLmSjCh01Es
*
©Illumination/Universal Picture

Après le visionnement, il vient évident que l’appât du gain est un des seuls motivateurs pour la production de ce film. À part les scènes mettant en vedette Balthazar Bratt (un supervilain qui vit mentalement toujours dans les années 80 qui traîne en permanence sa trame sonore personnelle), on sent que le scénario signé Ken Daurio et Cinco Paul est mince, et que les idées rafraîchissantes se font de plus en plus rares. Certaines scènes sont comiques à souhait et arrachent de nombreux sourires, mais trop de sous-histoires se déroulent en même temps et les dialogues tombent à plat à certains endroits.

De plus, quelques tableaux manquent de pertinence, notamment lorsque Agnès part à la recherche d’une licorne soyeuse. J’ai également l’impression que les réalisateurs misent un peu trop sur le succès des Minions, car ceux-ci sont définitivement trop présents tout au long du film.

Les enfants rigoleront probablement des actions des petites créatures jaunes. Les adultes, quant à eux, apprécieront sûrement les références aux années 80 intégrées un peu partout dans le film. Ils se surprendront aussi à se dandiner sur leur siège en fredonnant les pistes de la trame sonore, qui avouons-le, est carrément explosive!

Bref, Détestable moi 3 est un film qui saura divertir pour un moment, mais qui sera vite oublié par la suite.

Le film est à l’affiche depuis le 30 juin 2017.

2,5/5

Crédit photo de la photo de couverture : ©Illumination/Universal Pictures

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...