Défilé Monsieur ANEB

Monsieur Phoenix s’associe à l’ANEB

MONSIEUR_ANEB_MATTV-327

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

Monsieur Phoenix, c’est une compagnie d’accessoires pour gentlemen fondée en avril 2014 par le comédien Félix-Antoine Tremblay et comme les produits se sont rapidement imposés sur le marché, Monsieur Phoenix a décidé de s’associer avec Anorexie nerveuse et boulimie Québec (ANEB) le temps d’un événement.

Nous avons donc été conviés à l’Auberge Saint-Gabriel pour assister au défilé Monsieur ANEB. Sur le tapis rouge ont défilés bon nombre de personnalités connues : Bianca Gervais Sébastien Diaz, Catherine Brunet, Jonathan Roberge, Clodine Desrochers, Andréanne A. Mallette, Herby Moreau, Sarah-Jeanne Labrosse, Élyse Marquis, Joey Scarpellino, David Bernard, Jean-Philippe Dion, Kim Lizotte et bien d’autres. Leur point commun? Toutes les personnalités présentes avaient le désir de s’impliquer pour l’ANEB, mais surtout elles portaient toutes un accessoire Monsieur Phoenix, de quoi donner le goût aux femmes et aux hommes de porter le nœud papillon!

« C’est une cause qui me touche beaucoup personnellement. Ma mère est atteinte de trouble de l’anorexie depuis qu’elle est jeune, et au Saguenay c’est encore tabou, m’a confié le fondateur de Monsieur Phoenix, Félix-Antoine Tremblay. Il n’y a pas de réseau de ressources développé, on est là aujourd’hui pour essayer de développer ce réseau, se rendre jusqu’en région. »

MONSIEUR_ANEB_MATTV-419

La soirée servait évidemment à amasser des fonds pour la fondation qui vient en aide aux gens atteints de troubles alimentaires et leur famille. La soirée avait des allures de « cocktail-évènement », dans un premier temps, on prenait le cocktail. D’ailleurs, Marilou et Alexandre Champagne y étaient pour vendre leur livre Trois fois par jour et le signer! Par la suite, on traversait de l’autre côté pour le défilé au son de la DJ Catherine Roch-Yale, comédienne de Comment survivre aux week-ends. Le défilé était suivi d’une vente aux enchères, où certains des nœuds papillon portés par les personnalités étaient mis aux enchères…

Nous avons donc pu admirer le torse de Joey Scarpellino, qui a accepté de se dénuder (en enlevant seulement sa chemise, au grand malheur de certaines) et de vendre son nœud papillon pour 500 $. «  J’ai été anorexique. Au début, je ne voulais pas en reparler, je ne voulais pas faire la victime. On m’a convaincue car il n’y a pas beaucoup de gars qui osent en parler et il y en a beaucoup touchés par ça, m’a confié Joey Scarpellino. Le monde ne se rend pas compte à quel point c’est un problème… Les problèmes mentaux se sont les plus difficiles, c’est dans ta tête et c’est une obsession plus forte que nous. » Le tout s’est terminé au son de Philippe Touzel, ancien participant de La Voix.

MONSIEUR_ANEB_MATTV-469

Au Québec, chaque année, on dénombre au moins 100 décès reliés à des troubles alimentaires (AQPAMM, 2014), c’est énorme! « Moi-même, adolescente, j’ai eu des troubles alimentaires. Je m’en suis sortie après quelques années. Je sais à quel point c’est difficile d’en sortir. Ça touche tout le monde. Récemment, il y a une femme de 70 ans qui a été hospitalisée pour trouble alimentaire. Cette cause-là me touche au cœur, surtout si on peut lancer comme message que l’on peut s’en sortir. Ce qui manque, ce sont des images positives, une image corporelle diversifiée, de voir différents corps. Il manque de débats là-dessus et de discussions dans les écoles » a affirmée la porte-parole de la 8e campagne de financement, Clodine Desrochers.

« Moi, j’ai une jeune fille de 10 ans. Pour l’instant elle n’est pas touchée par le problème, mais elle va ressentir de la pression à un moment. On commence à en parler, mais pour la santé et non le paraître. J’ai vu un documentaire, La peau et les os, ça m’avait bouleversée, ça m’avait fait réaliser à quel point c’est sérieux, c’est une spirale » a expliqué Élyse Marquis concernant son implication.

MONSIEUR_ANEB_MATTV-343

« C’est très important, ça me touche et ça vient me chercher parce que j’ai vécu avec un trouble alimentaire. C’est important d’aller parler aux jeunes filles et garçons. J’essaie de partager mon histoire, parce qu’on ressent beaucoup de honte et que c’est quelque chose qui est tabou. J’ai peaufiné ma thérapie, ma guérison en aidant avec ANEB. C’est un petit démon endormi… que je garde endormi », m’a expliquée Roxane Gaudette-Loiseau. « Pour moi, ANEB c’est venu de soi. Probablement parce que je suis dans un milieu, depuis que je suis jeune, qui m’a confrontée à mon physique et à celui des femmes. Je n’ai jamais souffert de troubles alimentaires, a expliquée Catherine Brunet, mais il y a une fille sur trois au Québec qui n’est pas satisfaite de son image corporelle. Je l’ai vécu. Étant à la télé jeune, j’ai vu l’impact que ça avait sur moi, sur les jeunes femmes. »

« Personnellement, je n’ai pas souffert d’anorexie, mais j’ai eu l’occasion de faire du mannequinat quand j’étais jeune et on m’avait fortement conseillé de perdre beaucoup de poids, et j’avais déjà 10 livres de moins que présentement, ça m’avait troublée, a avoué Andréanne A. Mallette. Je trouve ça plate que ce domaine soit comme ça, ça influence beaucoup les jeunes filles et c’est primordial qu’une association comme l’ANEB soit là pour les aider. »

MONSIEUR_ANEB_MATTV-331

La soirée fut couronnée de succès et je pense bien aller m’acheter un nœud papillon Monsieur Phoenix… en plus, le nœud papillon mauve, créé spécialement pour l’ANEB, est magnifique et la totalité des profits de sa vente ira à la fondation, yeah! (En plus, le mauve c’est in cet automne!)

Crédit photos : ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...