15

Daddy Yankee

Au Stade Uniprix

16

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par: 

À mon arrivée au Stade Uniprix samedi le 19 août, j’ai constaté une longue file d’attente. Des gens chantaient alors que d’autres criaient le nom de leur artiste préféré! Tous, à leur manière, démontraient un grand enthousiasme d’avoir l’opportunité d’assister au spectacle de leur idole. L’ouverture des portes a eu lieu vers 19h30. Les invités devaient passer par les détecteurs de métal et ensuite, ils étaient fouillés par un agent de sécurité. Quand cette phase est terminée, la fête peut commencer pour vrai! Lorsque je suis entrée dans la salle de spectacle, il y avait de l’animation musicale avec DJ. Le producteur du spectacle lançait des chandails de l’artiste dans la foule. Certain chanceux ont pu repartir à la maison avec un souvenir de leur idole.

7

La première partie du spectacle a débuté dans les environs de 20 h 45. Nous avons assisté à une chorégraphie de danse. Les danseurs étaient très talentueux et très entraînants, faisant même danser plusieurs personnes dans la salle. De 21 h 15 à 22 h 00 environ, les chanteurs Najoue et Walex Kotete ont interprété quelques chansons. Super performance! Les deux chanteurs avaient beaucoup d’énergie et cette dernière était sûrement contagieuse car tout le monde chantait et dansait avec eux.

151

Le spectacle de Daddy Yankee était supposé débuter à 22 h 00, par contre, cela n’a pas été le cas. Des vidéos de l’artiste ont défilés sur les écrans géants pendant environ une heure. Finalement, vers 23 h 00, le spectacle a commencé. Les cris de joie du public ont bien accueilli le roi du reggaeton. Il a offert une performance incroyable, nous permettant de passer un fantastique moment. Nous avons eu droit à plusieurs de ses plus grands succès Gasolina, Limbo et Despacito. On a eu l’occasion de voir un Daddy Yankee heureux et des fans éblouis et charmés. Le spectacle était intense et attrayant! C’est vraiment un artiste généreux et sans aucun doute, passionné!

Crédit photos: ©Maryse Phaneuf

Texte révisé par: Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...