PJ_2782

Coup de coeur francophone 2013

Coup d’œil sur la 27e édition

artworks-000038216708-gzh9p4-original

Par Maxime D.-Pomerleau

Avec les Francofolies de Montréal et le concours Les Francouvertes, Coup de cœur francophone est le troisième pilier qui assure à la chanson d’expression française une solide diffusion et un rayonnement sans pareille pour les artistes québécois. En plus de produire des spectacles inédits tout au long de l’année, CCF amène aussi les artistes en voyage d’un bout à l’autre du pays, pour partager la culture musicale québécoise avec le reste des francophiles du Canada et même d’Europe. À l’aube de sa 27e édition, MatTV vous propose quelques spectacles de l’alléchante programmation à vous mettre sous la dent.

 

7 novembre :

LAutreGala.2013.MOL_8351

©Marc-Olivier Lebrun\MatTv.ca

Coup de cœur francophone lance les festivités en grand avec le spectacle d’ouverture au Club Soda des Sœurs Boulay. Sacrées Révélation de l’année au dernier Gala de l’ADISQ, Mélanie et Stéphanie sont sur scène comme dans la vraie vie : touchantes, vibrantes, candides. Leurs voix délicates comme de la dentelle et leurs hymnes au cœur brisé ont conquis tant le public que la critique. Pour savoir ça pèse combien, le poids des confettis, c’est au Club Soda qu’il faut aller ce jeudi.

Trois ans après leur premier « vrai » show à Coup de cœur en 2010, Brutal Chérie revient donner une leçon d’intensité au public avec leur punk-rock-hardcore mélodique surmonté de guitares démesurées et de textes incisifs. Leur expéditif Cours ou crève récolte une nomination au prochain GAMIQ dans la catégorie Album punk de l’année. Leurs « partners in crime » BonVivant (sûrement nominés dans la même catégorie l’an prochain) amènent tout ce qu’ils ont de gros dans le band : gros riffs, grosses voix, gros Charles. Il va pleuvoir de la bière et les limes vont voler à L’Esco toute la soirée.

 

9 novembre :

1006339_10151779349803930_1074615187_n

©Alexandre Champagne

La troupe menée par le parolier Stéphane Lafleur Avec pas d’casque, groupe folk adulé de la scène indépendante, se produit au Théâtre Outremont ce samedi. Avec leur poésie éthérée et leurs guitares organiques qui nous font décoller du plancher, APDC donne tout son sens à un festival comme Coup de cœur francophone. Une dernière chance d’attraper le spectacle Astronomie avant la retraite fermée des garçons qui passeront l’hiver en écriture et en composition.

Depuis la sortie de Petites Victoires en 2011, Koriass, nom de scène d’Emmanuel Dubois, est devenu une figure de proue du mouvement hip hop québécois, associée à d’autres noms comme Anodajay et Dramatik. Le poète urbain au verbe inspiré et à la plume aiguisée se révèle avec son troisième effort, Rue des Saules, album mature plus sombre que ces prédécesseurs. Le lancement a lieu au Cabaret du Mile-End avec ses collaborateurs Loud Lary Ajust.

 

11 novembre :

750088-klo-pelgag-vrai-nom-chloe

©Yan Doublet\Le Soleil

Klô Pelgag est une petite lutine qui joue du piano plus vite que son ombre. La jeune chanteuse originaire de la Gaspésie propose un univers poétique déjanté; un voyage surréel au sein de ses réflexions éclatées sur la vie, accompagné d’un orchestre aussi talentueux qu’imprévisible. Son album L’Alchimie des monstres lancé le 24 septembre dernier ne cesse de faire de nouveaux adeptes et est sans contredit l’une des perles de la chanson franco parue en 2013. La mise en scène de son nouveau spectacle présenté au Lion d’or est de Dave St-Pierre. Deux enfants terribles ensemble, ça peut pas bien finir.

Une toune par jour est le concept audacieux et un peu fou (lire : débile mental) de Jean-Sébastien Houle de composer et enregistrer une chanson par jour pour toute l’année 2013, rien de moins. Entouré de collaborateurs musiciens et chanteurs et fort de son expérience à la Ligue d’Improvisation de Montréal, Jean-Sébastien ratisse large dans les inspirations lyriques et joue sur tous les fronts musicaux pour accomplir cet exercice de style. Une chance unique de voir sur scène le best-of des créations spontanées de ce compositeur hyperactif. Le 11 novembre il présentera au Divan Orange sa 315e toune.

 

13 novembre :

dead-Obies-crédit-martin-C.Pariseau

©Martin C. Pariseau

Dead Obies, 5 rappeurs et un producteur, avec leur franglais imagé et leurs discours engagés, apporte la touche de mise en scène qui manque généralement aux concerts rap pour une  prestation enflammée. Faisant fi des conventions, Dead Obies est le seul band post-rap qui se rapproche assez du punk pour créer un trash en plein milieu d’un show. Ils lancent leur très attendu album Montréal $ud au Cabaret du Mile-End et c’est gratuit!

 

15 novembre :

PJ_2782

©Samuel Harvey\MatTv.ca

La coqueluche de la ville de Québec Karim Ouellet continue son ascension dans la francophonie et sera présent dans la métropole pour fusionner avec les amateurs de chanson pop légère et ensoleillée. Machine à vers d’oreilles plusieurs fois nommée à l’ADISQ pour son album Fox, l’artiste marie la chanson française avec le pop rock aux influences soul et reggae. Au Club Soda avec Ludo Pin en première partie.

Grandes gagnantes des dernières Francouvertes, Les Hay Babies sont de retour après une tournée en France avec leur indie folk d’automne établi entre le Québec et l’Acadie. Définitivement dans le sillon des Lisa Leblanc et Radio Radio de ce monde, elles surfent sur cette tendance néo-country-roots avec leurs belles histoires des pays d’à côté, leurs harmonies enveloppantes et leur chiac assumé. Le trio guitare-banjo-ukulélé le plus hype du moment.

 

16 novembre :

1457646_10151662981916269_1157218119_n

©Philippe Bourdon

Benoît Charest est le génie compositeur derrière la trame sonore des Triplettes de Belleville. Pour souligner le 10e anniversaire du mythique film d’animation avec un spectacle unique, il a exécuté la bande musicale complète du film de 90 minutes alors que ce dernier était projeté sur grand écran pour le public. Une impressionnante performance qui s’est avérée être l’un des grands spectacles du Festival International de Jazz de Montréal l’été dernier. Il remet l’exploit avec ses acolytes de l’Orchestre de Belleville au Théâtre Outremont samedi prochain.

Avec Himalaya mon amour, Alex Nevsky lançait en août une des meilleures galettes de la scène pop francophone cette année. Des arrangements soufflants alliés à des textes riches et des mélodies rassembleuses, tout y est pour créer des pièces addictives et de véritables succès radiophoniques. Nevsky nous donne rendez-vous pour une soirée de pop amoureuse au Club Soda le 16 novembre prochain.

 

17 novembre :

louis-jean-cormier_LaPresse

©LaPresse

Le meilleur pour la fin? Question légitime! Plus besoin de présentation pour le membre de Karkwa et réalisateur chevronné Louis-Jean Cormier, qui clos le festival avec un spectacle acoustique de son Treizième étage, album magnifique qui a remporté de nombreux prix aux récents galas de l’ADISQ. Moment de grâce à l’Église Saint-Pierre-Apôtre où les belles mélodies côtoieront les chants vaporeux pour le plus grand bonheur des spectateurs. En supplémentaire le 18 novembre.

Coup de cœur francophone offre aussi des passeports pour les aventuriers en quête de nouvelles musiques. Trois formules qui couvrent différentes salles : Le Téméraire, Le Culotté et L’Éclectique. Un autre moyen efficace de voir les Mononc’ Serge, Keith Kouna, Navet Confit, Geneviève Toupin, Chantal Archambault, Éric Goulet, Francis Faubert, Grenadine, Phil Brach, Gazoline et Chercheurs d’or qui animent si bien la scène locale.

Coup de cœur francophone, du 7 au 17 novembre.

#CCF2013

Vous pourriez aussi aimer...