Conférence du Salon du livre de Montréal

 La diversité et la passion de la lecture au rendez-vous!

salondulivre

 ©Samuel Harvey/MatTv.ca

Par Marie-Claude Lessard

 

C’est au splendide Espace 360 degrés du musée Pointe-à-Callière que Gilda Routy, présidente du conseil d’administration du Salon du livre de Montréal, a convié journalistes et artisans du milieu littéraire pour la conférence de presse soulignant la trente-huitième édition du Salon. Bénéficiant d’une magnifique vue du Vieux-Port de Montréal en arrière-plan, porte-paroles et écrivains se sont succédé au micro pour dévoiler les nouveautés et activités qui animeront la Place Bonaventure pendant 6 jours.

Le Salon du livre accueille cette année 9 invités d’honneur. Parmi ceux-là, trois étaient présents à la conférence: les auteurs Audrée WilhelmyGilles Laporte et Larry Tremblay. S’ajouteront à eux l’auteure jeunesse et illustratrice  belge Kitty Crowther, la romancière Monique Proulx, le poète José Acquelin, le bédéiste Sampar ainsi que l’auteur/médecin/enseignant Jean Désy et le populaire romancier Éric-Emmanuel Schmitt qui ont chacun fait parvenir une vidéo.

salon_livre-15

©Samuel Harvey/MatTv.ca

Au-delà des rencontres avec des écrivains et la vente de livres, Le Salon du livre offre une vitrine à d’autres événements promouvant l’importance de la lecture. Biz, auteur et membre du groupe Loco Locass, a prononcé quelques mots sur son rôle de porte-parole pour la Saison de la lecture de Montréal. Le programme La lecture en cadeau de la Fondation pour l’alphabétisation possèdera son propre kiosque afin d’amasser des livres jeunesse neufs et les distribuer à des enfants défavorisés.  Plus de 400 000 livres ont déjà trouvé preneur. Pour une deuxième année consécutive, la comédienne Salomé Corbo s’associe fièrement à La lecture en cadeau. Lors de son discours, elle a affirmé que la littérature est plus que le pouvoir des mots, c’est aussi le pouvoir de la personne qui lit les mots.

Le 20 novembre prochain, le Salon du livre présentera la seizième édition de Livres comme l’air. Initié par Amnistie internationale Canada francophone, le Centre québécois du P.E.N international et par l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), ce projet dénonce les emprisonnements et tortures infligés  à des écrivains étrangers ayant osé critiquer les politiques de leur pays. Au nom de la liberté d’expression, dix auteurs québécois rendront hommage à dix auteurs injustement incarcérés. Une pétition sera à la disposition des visiteurs.salon_livre-01

©Samuel Harvey/MatTv.ca

Outre les traditionnelles activités enrichissantes destinées aux enfants et aux adolescents, l’exposition propose plusieurs nouveautés alléchantes. Certains bibliothécaires de la ville de Montréal animeront des ateliers explicatifs portant sur les livres numériques. Des auteurs  et des éditeurs provenant de la Martinique participeront à deux tables rondes.  Simon Durivage assumera l’animation d’une discussion entre quatre politiciens portant sur la place de la lecture dans la société.

La liste des écrivains qui s’adonneront à des séances de dédicaces n’a pas encore été annoncée. Le site Internet de l’événement subira régulièrement des mises à jour au cours des prochaines semaines. Grâce à l’outil Le Carnet du visiteur, il vous sera éventuellement possible de planifier vos visites selon les activités qui vous plaisent. Ce cahier est imprimable.

 

Le Salon du livre de Montréal se tiendra à la Place Bonaventure du 18 au 23 novembre 2015. Pour plus de détails, consultez le site web.

Vous pourriez aussi aimer...