Chronique beauté : Le FPS

Que signifie FPS?

©PaperBagg

Par : Annie Simard

Un jour, il fera beau et chaud. À ce moment-là, les épaules se dénuderont assez rapidement, les jambes se découvriront et la peau sera exposée au soleil. Il faudra donc se méfier des chauds rayons du soleil. On voudra tous en profiter, mais attention, pas sans protection solaire.

L’an passé, je vous avais préparé une chronique dans laquelle je vous parlais du phototype cutané. Je vous invite à retourner la lire en cliquant sur ce lien. Ce sera un bon rappel et un bon complément à la présente chronique.

Le FPS, ou le facteur de protection solaire, constitue un critère important quand vient le temps d’acheter sa crème solaire. Comprenons d’abord ce qu’il signifie. Le FPS est un indice qui permet d’évaluer le degré de protection qu’offre un écran solaire. Il est toujours suivi d’un nombre : 15, 30, 45, 60, etc. Ce nombre représente le rapport entre le temps requis pour que les rayons ultraviolets produisent un coup de soleil avec et sans écran solaire. Par exemple, il faut 30 fois plus de temps avant que la peau brûle avec un FPS 30 que sans écran solaire.

©viata.fr

Les écrans solaires nous protègent contre les effets néfastes des rayons ultraviolets (UV). Les UVB sont surtout responsables du bronzage et des coups de soleil. Les UVA provoquent le hâle observé sur la peau après une exposition au soleil; ils contribuent au vieillissement prématuré de la peau. Les deux types de rayons UV augmentent le risque de cancer de la peau. Voici un tableau qui vous indique la proportion des rayons UVB bloqués par un écran solaire.

©MétéoMédia

Un FPS idéal?

Même s’il existe des crèmes avec FPS de moins de 15, elles ne sont pas recommandées, car un FPS de moins de 15 est insuffisant pour contrer les effets nocifs des rayons du soleil. L’Association canadienne de dermatologie recommande l’emploi d’un écran solaire avec un FPS d’au moins 30 pour toute personne âgée de plus de six mois. Évidemment, n’hésitez pas à choisir un indice plus élevé si vous êtes plus vulnérable, par exemple si vous êtes enceinte, si vous avez un teint pâle ou des cheveux clairs, si vous passez beaucoup de temps à l’extérieur ou si vous prenez des médicaments photosensibilisants. On n’a pas démontré qu’un FPS supérieur à 50 est réellement plus avantageux sur le plan de la protection solaire. Ce qui est certain, c’est que la crème doit être appliquée généreusement et régulièrement, quel que soit son FPS.

Allons-y avec notre GBS… gros bon sens… On passe une journée à la plage, on jardine, on fait une activité à l’extérieur, « badigeonnons-nous » avant d’aller au gros soleil. Si on se baigne ou qu’on transpire, on doit réappliquer l’écran solaire au moins toutes les deux heures.Ça prend quelques minutes, mais notre peau nous remerciera plus tard.

©grazia.fr

En attendant que le soleil se pointe et que la chaleur arrive, allez acheter votre crème solaire. Vous n’aurez aucune raison de ne pas en appliquer lorsque vous aurez le goût de dénuder vos épaules et de troquer (enfin!!) le pantalon pour un bermuda. Je me dis que tant qu’à acheter une crème solaire, aussi bien choisir un bon FPS tout de suite. Comme ça, nous pourrons l’utiliser pour toutes nos activités.

Crédit photo de la une : Futura-Sciences

Vous pourriez aussi aimer...