Artiste de la semaine

Dear Criminals

1462871_661938053846025_1818137038_n©Facebook

Par Maxime D.-Pomerleau

J’ai découvert Dear Criminals en première partie de Martha Wainwright au Festival de Jazz de Montréal l’été dernier. L’immersion dans l’univers cinématographique du trio m’a fait l’effet d’un heureux coup de poing sur la gueule et c’est la bouche ouverte et le souffle coupé que j’ai regardé la courte prestation du groupe indie montréalais.

Dear Criminals est le projet parallèle de Vincent Legault et Frannie Holder (Random Recipe) et Charles Lavoie (b e t a l o v e r s et l a c k o f s l e e p) qui se sont mis à jouer de la musique en dehors de leurs projets respectifs en dévoilant un côté obscur de leur personnalité musicale.

Un premier mini-album, Weapons, est disponible en téléchargement libre sur Bandcamp. L’album oscille entre deux pôles, celui d’un folk sombre et mélancolique et de l’autre une pop électro épurée aux rythmes hypnotiques. Les voix de Frannie et Vincent s’entrelacent sensuellement, se cherchent, se répondent (Plastic Flowers, Lover’s Suicide, Bad Black Days) et viennent vous prendre au ventre. De manière générale, les silences emplissent l’espace entre chaque note, amplifiant l’émotion déjà à l’état brute dans chaque chanson. Les rythmes plus entraînants (Fuck the Stars) dissimulent une mélancolie toujours présente en trame de fond.

DearCriminals2 ©Facebook

On a droit à un album très instinctif au niveau émotif que les ambiances sonores sobres mais recherchées enrobent admirablement bien. Le résultat est addictif et on développe rapidement une obsession pour « le son Dear Criminals ». En spectacle, le charisme des trois complices n’est plus à prouver; leur maîtrise des crescendos, des chutes et des silences (en plus de leur gestuelle) en font un groupe fascinant à voir live.

Les partners in crime travaillent présentement sur un deuxième EP, qu’on attend impatiemment. Malheureusement la superbe chanson Holy Fox, tirée d’un western hanté, semble avoir été écartée de tout album, présent et à venir. On peut quand même la retrouver gratuitement sur les interwebs.

Dear Criminals sera en spectacle au Lion d’Or le 1er mars dans le cadre de la Nuit Blanche de Montréal en lumière. Voyez-les avant de vous faire happer par la vague de front qu’ils sont en train de créer dans la scène indépendante montréalaise.

Vous pourriez aussi aimer...