30729730_10155746691914039_7024125773715865600_n

Chronique 100% québécois

Fotofibre : fait avec amour, pour vrai! 

30729730_10155746691914039_7024125773715865600_n

© Crédit photo Laurent Brizard

Par: Ariane Coutu-Perrault 

Cette semaine, je vous présente l’entreprise d’une artisane québécoise, Fotofibre. De prime abord, Fotofibre c’est l’impression d’une photo sur un textile pour un coussin. Cependant, ce qui motive la fondatrice de Fotofibre, Vanessa Isabelle-Roy, est beaucoup plus grand. C’est le désire de « Voir l’étoile qui scintille dans les yeux des gens qui se remémorent le souvenir d’une personne ou d’un événement relié à un lieu précis » à travers ses créations. Je parlais de cœur, ce n’est pas pour rien. En plus, elle est derrière chaque confection de ses diverses collections. Bon, je l’avoue, je connais personnellement Vanessa, ce qui me permet de vous dire à quel point cette jeune entrepreneuse est extrêmement travailleuse et investie dans ce projet. C’est ce qui me pousse à vous assurer la sincérité de chaque idée et de chaque création. Il n’y a pas de secret là, Vanessa Isabelle-Roy est une artisane passionnée! Avec son œil d’artiste, elle s’associe avec des photographes afin de créer toutes sortes de créations sur textiles.

30706830_10155746693224039_7720302309829246976_n

      © Crédit photo Caroline Perron 

C’est à la fin de ses études en impression textile que le projet prit forme. Ce qui était un projet d’école tourna en une réelle passion. La première collaboration était basée sur les bâtiments iconiques montréalais. Au départ, ces photos étaient imprimées sur des coussins, et de fil en aiguille (jeu de mots ?! vous m’en excuserez), l’entreprise et les produits prirent de l’ampleur. Effectivement, plusieurs autres produits sont disponibles parmi les paniers, les portemonnaies, les sous-verres ou encore les pochettes. Les collaborations mettent en valeur la nature et la culture d’endroits différents de Montréal comme la Nouvelle-Écosse, et même le Sénégal (Collection Nirvana). Elle offre également des services sur mesure ainsi que des créations faites par sérigraphie. Certaines collections ont découlé de collaborations avec des illustrateurs, tels que Fred Gingras, une autre artiste de cœur, et Annick Gaudreault avec les coussins mettant en image des féministes-pionnières du Québec, et c’est personnellement mon plus gros coup de cœur. Vraiment, il est difficile de ne pas être touché par les différentes collections.

IMG_6585_650x@2x

    © Crédit photo officiel

L’année 2018 est un tournant dans la vie de Vanessa et de son entreprise. Depuis tout récemment, elle a décidé de prendre elle-même ses photos. Avec le succès de la collection Montréal, elle a eu l’idée de souligner le patrimoine de notre pays en allant elle-même capturer la beauté de plusieurs villes au Canada. De cet engagement, elle décide de vouloir créer La van de Van. De cette façon, elle pourra se promener à travers le Canada dans le confort de sa van pour réussir à aller toucher les gens une fois de plus avec de nouvelles créations. Pour ce faire, la plate-forme Ulule qui aide le sociofinancement a approché Fotofibre pour permettre à Vanessa  d’accomplir un rêve qu’elle fleurit depuis 2 ans. Si vous voulez participer à encourager une artisane bourrée de talent et de bonne volonté, vous pouvez contribuer au projet sur https://mobile.ulule.com/fotofibre/?lang=fr. Sinon, je vous conseille fortement d’aller faire un tour sur son site et de découvrir par vous-même la beauté de ses créations.

Texte révisé par: Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...