Chronique : 100 % Québécois

Oh my Lord! : une websérie humoristique et surprenante 

OML_02-1280x800©Crédit photo : Bellmedia

Par : Ariane Coutu-Perrault 

Pour ma chronique 100 % Québécois, j’ai choisi de vous parler d’une websérie qui est sortie la semaine dernière sur le site de Vark.tv. J’avais tout d’abord vu la bande-annonce, parue il y a déjà un an, et j’avais été séduite par les personnages tout autant que par le concept de la websérie. Elle met en vedette deux meilleures amies, Beth (Marianne Verville) et Zoé (Noémie O’Farrell), qui partent le temps d’un été pour travailler comme femme de chambre. On les accompagne à travers leurs péripéties, leurs fous rires, mais aussi leurs angoisses. La série s’annonce vraiment drôle et légère, ce qui n’est pas faux, mais elle n’a rien de superficiel. Bien que les deux comédiennes n’aient jamais travaillé ensemble auparavant, leur chimie et leur dynamique sont sincères et étonnantes. Elles ont eu la chance d’aller tourner les scènes extérieures directement à Londres.

28329379001_5344131448001_5344099764001-vs©Crédit photo: Vrak.tv

Les deux personnages ont des caractères bien différents, l’une plutôt stressée et l’autre complètement décontractée. Par contre, en quelques épisodes, ces caractéristiques se trouvent étonnamment échangées entre les deux personnages. C’est d’ailleurs ce que j’ai aimé de cette série; l’effet de surprise. De prime abord, on prétend savoir où s’en vont les auteurs, Éric Chandonnet et Gabrielle Caron. On s’attend à une série légère et humoristique, mais sans plus. De là ma surprise lorsque rapidement, les auteurs abordent des problèmes quotidiens mais peu banals. Effectivement, on aborde la maternité chez les jeunes, l’amour, les peines d’amour, l’abandon d’un parent, le sentiment de trahison et l’orientation sexuelle. Les auteurs et les comédiennes réussissent à flirter entre le sérieux de ces situations et l’humour et la désinvolture des personnages. C’est subtil et vraiment brillant. L’humour quant à lui n’a rien de subtil. Beth et Zoé n’ont pas peur du ridicule et s’amusent avec la liberté et l’insouciance des enfants. L’une des auteurs, Gabrielle Caron, est aussi humoriste et il va sans dire qu’elle a su ajouter son grain de sel en nous faisant rire plus d’une fois.

Les auteurs nous laissent même sur un gros punch, qui nous donne hâte de voir la deuxième saison!

Texte révisé par : Annie Simard

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer...