LPV

Chronique 100 % québécois

Nostalgie et souvenirs télé

LaPetiteVie2

© Facebook La Petite Vie

Par : Christian Gaulin

Afin de nous changer les idées et de nous faire oublier que c’est toujours trop tranquille et trop léger à la télé durant la saison estivale, pourquoi ne pas faire un petit retour dans le passé afin de se remémorer les émissions qui ont connu leur heure de gloire dans les dernières années? Voici les 5 incontournables de notre télévision québécoise que vous avez choisis!

Les filles de Caleb

Les filles de Caleb

© Ici Radio-Canada Télé

Diffusée en 1990-1991 à Radio-Canada et découlant du roman d’Arlette Cousture, la série Les Filles de Caleb et les amour d’Émilie et Ovila ont enivré et captivé les téléphiles québécois. L’action se déroulait à St-Tite, en Mauricie, à la fin des années 1800 et au début des années 1900. La fille de Caleb Bordeleau, Émilie, qui étudie pour devenir maîtresse d’école, est déchirée entre sa vocation d’institutrice et son amour pour Ovila. La série, qui a été suivie par plus de 3 millions de téléspectateurs, a été tournée à Saint-Jean-des-Piles, en Mauricie, il y a de cela 28 ans. Le duo d’acteurs exceptionnels, Marina Orsini et Roy Dupuis, campaient les rôles d’Émilie Bordeleau et d’Ovila Pronovost. La série Blanche, portant sur la fille d’Émilie, a ensuite été télédiffusée en 1993. La rumeur court qu’un film sur la vie des enfants de Blanche serait en préparation… La série Les Filles de Caleb demeure bien ancrée dans la tête des gens, tout comme la fameuse scène des chevaux, dont on parle encore…

Les Bougon

LesBougon

© Ici Radio-Canada Télé

Les Bougon, c’est aussi ça la vie! n’a laissé personne indifférent… La série télé québécoise comptant 50 épisodes a été créée par François Avard et Jean-Françcois Mercier et a été présentée de 2004 à 2006. Les Bougon, c’était une famille toute croche, mais attachante. Et ajoutez à cela une grosse dose de vulgarité et d’insalubrité! Nous adorions les suivre dans leurs magouilles, les voir « fourrer » le système, les riches et même les « crosseurs » et les plus démunis! Bien qu’on ait pu les retrouver au cinéma en 2016 dans Votez Bougon, on s’ennuie de leur côté « politically incorrect ». Distribution: Rémy Girard (Paul Bougon), Louison Danis (Rita Bougon), Antoine Bertrand (Paul «Junior» Bougon), Hélène Bourgeois-Leclerc (Dolorès Bougon), Rosalee Jacques (Mao Bougon), Claude Laroche (Frédéric «Mononque» Bougon), Pierre Ébert (Pépère Bougon).

Lance et compte

Lance et compte

© Facebook Lance et compte

Lance et compte, dont l’auteur principal est Réjean Tremblay, a connu un succès monstre pendant 9 saisons originales (99 épisodes) diffusées entre 1986 et 2015 d’abord à Radio-Canada, à TQS puis à TVA. Tous les jeunes garçons voulaient devenir des joueurs de hockey comme leurs idoles Pierre Lambert (Carl Marotte) et Marc Gagnon (Marc Messier) et toutes les jeunes filles rêvaient d’être Suzie Lambert (Marina Orsini). Lors de sa diffusion initiale en 1986, Lance et compte a révolutionné le monde de la télévision au Québec en devenant la première série tournée dans le format cinématographique. Cette série mettait en scène les hauts et les bas d’une équipe de hockey professionnelle, le National de Québec, et suivait la vie de ses joueurs et entraîneurs, en particulier celle de la recrue étoile Pierre Lambert. Les aventures des joueurs étaient parfois inspirées d’événements d’actualité réels entremêlés à la fiction, ce qui créait une frénésie il était difficile de tirer le vrai du faux… Plus de 3 millions de téléspectateurs et fans de hockey ont suivi avec ferveur les bons coups et les déboires du National et de ses joueurs. Des téléfilms (1990-1991) et un film (2010) ont également été réalisés.

La Petite Vie

LPV

© Facebook La Petite Vie

La Petite Vie est définitivement un incontournable, un classique, un indémodable de notre télévision québécoise. Même en reprise, on ne s’en lasse pas! La famille Paré, formée d’un couple casanier un peu blasé, puis de leurs 4 enfants disparates et hors du commun, nous a tenu en haleine pendant 5 ans et a su nous faire rire et nous émouvoir. Difficile de ne pas passer par une gamme d’émotion plus souvent loufoques qu’autrement quand Popa – notre Ti-Mé national (Claude Meunier), Moman – la bienveillante Jacqueline (Serge Thériault), Pinson – Rénald (Marc Labrèche), Creton – Lison (Josée Deschênes), Thérèse (Diane Lavallée), Réjean (Marc Messier), Caro (Guylaine Tremblay) et Rod (Bernard Fortin) se retrouvent… tout peut arriver! L’émission est la seule série télévisée québécoise et canadienne a avoir franchi la barre des 4 millions de téléspectateurs. La série était diffusée sur les ondes de Radio-Canada de 1993 à 1998 et est en reprise pour notre plus grand bonheur encore à ce jour. Quelque chose se prépare en 2018 afin de marquer les 25 ans de cette série culte. Je vous en reparlerai sous peu…  D’ici là, à vos pâtés chinois: steak-blé d’inde-patates!

Fugueuse

Fugueuse

© Marlène Gélineau Payette \ Facebook Fugueuse

On ne peut passer sous silence la série qui a tant fait jaser dans les chaumières et dans les bureaux cet hiver: Fugueuse, piégée par amour. Bien actuel comme sujet, l’excellente série présentée à TVA n’a laissé personne indifférent. Fanny est une ado de 16 ans comme les autres. Elle vient d’une bonne famille aimante, adore la danse et vit une première histoire d’amour. Un jour, elle croise Natacha qui lui présente Damien. Plus âgé que Fanny, l’homme est un chanteur qui semble très bien gagner sa vie; l’argent n’est jamais un problème et, pour l’amadouer, il gâte Fanny. Elle deviendra rapidement amoureuse de lui, puis sera introduite à un univers qui lui était jusque-là inconnu : celui des bars de danseuses et de la prostitution. Manipulée et prise au piège, Fanny s’enfonce et fugue à répétition. Sa famille sera happée par un tourbillon d’angoisses et d’inquiétude. Ludivine Reding (Fanny) et Jean-François Ruel (Damien), deux acteurs très prometteurs, livrent une performance plus vraie que nature. Vous serez renversés par cette série coup de poing et vous constaterez que la ligne peut être très mince entre la fiction et la réalité… À la suite du méga succès qu’a connu la série de 10 épisodes, une saison 2 est envisagée, mais rien n’est confirmé encore. À suivre!

Mention spéciale à 3 séries qui se sont elles aussi largement démarquées des autres, soient Un gars, une fille, La Galère et La vie, la vie. Il n’y a pas à dire, on fait de la sapré bonne télé au Québec. Imaginez si on ajoutait un peu plus de contenu dans notre programmation estivale!

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...