Chronique 100 % québécois

Tribu : À la promotion et la diffusion de la culture francophone

og-fb

© Photo officielle La Tribu

Par : Ariane Coutu-Perrault 

Cette semaine, je vous parle d’une entreprise québécoise que j’ai découverte il y a peu de temps, la maison de disques La Tribu. En fait, si je ne connaissais pas concrètement l’existence et l’importance de La Tribu, j’écoutais déjà plusieurs de leurs productions, et sans doute vous aussi. Dans leurs plus grandes collaborations, on compte Les cowboys fringants, Jean Leloup, Robert Charlebois, Dumas et Les Trois Accords. Elle va également chercher des artistes plus en marge des tendances plus populaires comme Tire le Coyotte, Les Charbonniers de l’enfer, Caravane Palace, Colectivo  ou encore Dee. Comme peut témoigner ce rapide survol de la longue liste de productions artistiques, La Tribu exerce son influence à travers différents styles musicaux.

Acteur important dans le domaine de la culture francophone, c’est une entreprise qui est beaucoup plus qu’uniquement une maison de disques. Elle offre le « service complet », c’est-à-dire de la production en studio jusqu’à la représentation en salle en passant par la direction artistique. Bon, je triche un peu, je vous parle d’une compagnie qui est québécoise, mais qui a un mandat qui ratisse un peu plus large. La Tribu a fêté ses 20 ans il y a deux ans et de fil en aiguille, elle a su élargir ses horizons autant au niveau de leurs services que de leurs artistes collaborateurs. Effectivement, elle va chercher des artistes pas seulement québécois et parfois même ni francophones. Mais de façon générale, les artistes créent dans la francophonie.

tribu2

Elle est d’ailleurs en constante recherche d’artistes émergents qui sauront faire une différence avec le public, en ayant de l’ouverture d’esprit actuelle et parfois même avant-gardiste. Par exemple, la comédienne, poète et militante autochtone Natasha Kanapé Fontaine a mentionné qu’elle était en discussion avec La Tribu afin de se joindre à leur équipe. Comme on peut lire sur leur site Internet, « La Tribu est une maison de disques qui réalise des productions libres, vivantes et actuelles. La Tribu : la différence en chanson », et on ne pourrait pas mieux dire.

À son début en 1996, La Tribu opère dans les domaines de la musique et de l’humour, et, au fil des ans, a participé à la gestion de plusieurs salles importantes telles que Le Cabaret Music-Hall, La Tulipe, Le National, Le Club Dix30 et L’Observatoire au Sommet Place Ville Marie, et j’en passe. En 2012, l’entreprise se lance dans le théâtre et devient agent de chorégraphes et de créations théâtrales. Deux ans plus tard, La Tribu se voulant toujours d’actualité, elle prend d’assaut de nouveaux projets en se lançant dans l’événementiel. Elle collabore alors avec le Marché de Noël à la Place des Arts, le Mile Ex End Musique Montréal et le Rockfest de MontebelloLe tout en attirant des milliers de gens à travers une démarche artistique solide, intelligente et innovatrice. Bref, vous comprenez pourquoi je parlais, un peu plus tôt, d’acteur important au sein de la culture québécoise. Vous pouvez en apprendre davantage sur les artistes qu’elle représente sur le site Web. La programmation du Mile Ex End Musique Montréal et le Rockfest de Montebello de cette année sont déjà annoncés et sauront assurément ravir le public une fois de plus.

tribu3

Crédit photo : site Web officiel

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...