Les tout-croches de Canailles et leurs amis

Des airs de Mardi Gras… un dimanche soir!

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesDSC_3416 (1)

©Benoît Rousseau/Spectra

 Par Julie Côté

Il faisait froid, mais ce ne fût que de courte durée, avec les clowns, gens costumés en singe, acrobates et rastas qui s’amenèrent. Et là, je ne parle que du public qui est venu s’amuser avec Canailles et leurs invités Mononc’Serge, Bernard Adamus et Steve Faulkner. Aussi loufoque que fut cette soirée, elle en restera bien mémorable. Petit portrait de ce moment magique.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesBEN_4257

©Benoît Rousseau/Spectra

D’emblée, les membres actuels de la formation ont débuté avec Titanic, l’un de leurs plus récents succès. « Ce show-là va être un moment magique pour nous aussi, une vraie réunion de famille nous mentionne l’un des chanteurs de la formation, Tony Le Tigre.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesBEN_4278 (1)

©Benoît Rousseau/Spectra

En effet, non seulement les membres originaux de la formation, Daniel et JP Tremblay, sont venus se joindre au groupe le temps d’une soirée pour chanter les « vieux » succès du groupe, mais nous assistions à une véritable messe du tout-croche avec Mononc’Serge et Steven Faulkner, le Cassonade de Plume Latraverse.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesDSC_3311

©Benoît Rousseau/Spectra

Avec un public déjà conquis d’avance, c’était tout naturel que Mononc’Serge entonne sa plus récente ritournelle Coupe Couillard qui, en raison de l’austérité libérale, se retrouve dénudée de solo! Mononc est revenu un peu plus tard dans la soirée pour nous interpréter son grand classique, Fourrer.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesDSC_3330

©Benoît Rousseau/Spectra

Bien que méconnu d’un public, ma foi assez jeune qui assistait à l’événement, c’est un Steven Fauklner plutôt en forme qui s’est amené sur la grande scène Bell, après une dynamique J’men va rviendre, il entonne un discret « I love Canailles », mention à laquelle le groupe lui a rendu au centuple, avec un vibrant hommage, en invitant le public à aller consulter le reste de son œuvre.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesDSC_3381

©Benoît Rousseau/Spectra

Considéré affectueusement comme membre honorifique de Canailles, le magistral Bernard Adamus, débute les première notes d’Hola les lolos, accompagné d’un visuel dynamique se déroulant tout au long de la soirée, une gracieuseté de studio Loos.

Parmi les autres moments marquants, Cœur de Gawa et le récit d’une brosse magistrale entre Dan Tremblay et Tony dans Texas, ont su nous ramener vers le sud, mais pas vers Austin, mais en Louisiane, à Nouvelle-Orléans.

©2016_benoit rousseau_francofolies de montreal_2- CanaillesBEN_4285

©Benoît Rousseau/Spectra

Pour savoir où Canailles se produira en spectacle cet été, rendez-vous sur leur site Internet.

Texte révisé par : Louise Bonneau

Vous pourriez aussi aimer...