Cabane à sucre urbaine

Un Chef à l’érable

_DSC6139

 ©Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Par Alexandra Féthière

Nous sommes dans une des périodes les plus attendues au Québec : le temps des cabanes à sucre, de la tire et des oreilles de crisse. Miam, miam,miam!

Il y a une seule petite chose qui me dérange par contre : il faut vraiment prévoir sa sortie quand on va dans une cabane à sucre, parce qu’elles sont toutes en campagne.

Eh ben pour la première fois de ma vie en 27 ans, la cabane à sucre est venue à moi, version gastronomique en plus! La Scena au Vieux-Port s’est transformée en vraie cabane à sucre, avec les tables en bois style cafétéria et la musique traditionnelle québécoise dans le cadre de l’événement Un Chef à l’érable.

Nous sommes allés à la journée de lancement pour les médias. Tout le monde, ou presque, était vêtu d’une chemise carreautée pour rappeler l’esprit campagnard de la cabane à sucre.

_DSC6032

On nous a servi un festin de cinq services avec des saveurs à l’érable et un menu cabane à suce revisité.

On nous a d’abord servi une soupe won ton aux grands-pères trempés dans le sirop, suivie de couenne de porc sweet ’n spicy, un délice. Pour être honnête avec vous, la soupe était bonne, mais ne reflétait pas vraiment les mets typiques de la cabane.

Ensuite, on nous a servi des huîtres gratinées au sucre d’érable-dijon et vieux cheddar, suivies d’oeufs mimosa. Les oeufs mimosa étaient un délice!! J’aurais pu manger cinq oeufs de suite si j’avais pu! Les oeufs étaient garnis de saumon fumé, de bois d’érable, champagne et caviar.

On a ensuite goûté aux egg rolls au smoked meat. Un mets revisité très réussi, la viande avait énormément de goût.

Le deuxième service incluait également des courges caramélisées avec du labneh et du quinoa. Le tout était très bon, surtout grâce au labneh, un lait fermenté traditionnel sortant de la cuisine libanaise. Dès que j’en ai sous la main, j’en mets partout!

En troisième service, les plats de résistance! Joues de porc braisées et côtes de bison aux épices à tourtière. Les deux viandes étaient exquises et bien apprêtées.

_DSC6518

En dessert, nous avons été gâtés. En premier, on nous a servi des bâtonnets de meringue à l’érable… un peu trop sucrés et collants d’après moi. En deuxième, un bombolone à l’érable yuzu. Sublime, décadent, délicieux et plus encore! Je pense en avoir mangé au moins trois. Je suis une grande fanatique du bombolone au Nutella, mais alors là, Bonjour l’érable yuzu! Et finalement, le « Créclair » à la crème pralinée et érable. Pourquoi Créclair? Un mélange de crêpe et éclair. C’était succulent également.

Ce fut une belle expérience, la bouffe était délicieuse. Par contre, je n’irai pas jusqu’à vous dire d’annuler votre cabane à sucre traditionnelle pour celle-ci, car rien ne bat cette tradition québécoise. Mais c’est tout de même une sortie que je vous suggère, car le menu est tout de même excellent.

Merci Chef Laurent Godbout!

Crédit photos: Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...