C2 MTL, si peu pour beaucoup!

Snoop Dogg, plus qu’un simple rappeur
DSCF9858

Crédit photo: ©Mathieu Pedneault

Par Mathieu Pedneault

De nombreuses personnalités du domaine artistique et des gens d’affaires se côtoyaient lors de C2 Montréal qui se déroulait du 23 au 25 mai dernier à l’Arsenal de Montréal, dans l’arrondissement de Griffintown. De notre côté, nous étions présents que pour la soirée illumination de vendredi soir. Sur place, décors futuristes, fines bouchées, « food trucks » et kiosques d’alcool ornaient l’événement afin d’offrir une diversité à la hauteur des attentes. Cependant, plusieurs bémols nous ont laissé un goût amer en tant que média accrédité pour cet événement. Nous couvrons jusqu’à six événements par jour, nos attentes étaient peut-être trop élevées? Peut-être que pour le commun des mortels, l’expérience fut différente. Par contre, pour les médias, ce fut, disons, très difficile.

DSCF9356

Comme si nous, personne ne vous avait avisé que sur le site de C2 Montréal, l’argent comptant et les cartes de débit n’étaient pas acceptés; de quoi être pris par surprise. Nous aurions aimé connaître cette information cruciale afin de simplement profiter au maximum de cette soirée très prisée. Nous vous épargnerons les détails sur l’attente à l’entrée et les autres soucis techniques de base vécus lors de notre arrivée. Nous avons eu l’impression que les médias n’avaient pas leur place à C2 Montréal. Dommage pour un tel événement d’une renommé internationale.

DSCF9862

Ce fut intense et difficile de simplement réussir à nous approcher du rappeur et homme d’affaires Snoop Dogg lors de sa prestation de DJ, afin de capter l’instant pour vous. Dommage que C2 Montréal ne prévoit aucun accès de type « pit photo » aux médias présents, sauf pour leurs propres photographes. Se faufiler parmi 5000 personnes entassées comme des sardines, ce n’est pas évident et ça dérange les gens qui veulent profiter de l’événement. Nous avons finalement réussi à avoir notre cliché de Snoop Dogg.

Sur place, plusieurs personnes nous ont rapporté qu’il y avait trop de gens sur place pour pouvoir bien circuler sur le site. D’ailleurs, à plusieurs reprises, nous avons été victimes de barrages entre des sections, ce qui rend l’expérience client, disons, peu enivrante. À noter que pour avoir accès à cet événement, les gens ont dû débourser 1695$ pour les trois jour ou environ 80$ pour la soirée de clôture. Pour nous, C2 MTL a des croûtes à manger avant d’accoter, par exemple, une soirée officielle du Cirque du Soleil ou certains partys de la F1. Cependant, nous ne remettons pas en cause les activités créatives de l’événement puisque nous n’y avions pas accès, nous étions présent que pour la soirée de clôture. Nous croyons fortement que cet événement est très constructif pour les agences et les gens du milieu des technologies. Il y aura tout de même certaines améliorations à apporter afin d’offrir au client une expérience digne des presque 2000$ par personne.

DSCF9366-2

Côté gastronomie, notre équipe a été agréablement surprise par la qualité de la nourriture provenant des « food trucks » présents. Évidement, tout est payant sur le site! Nous aurions pensé que pour le prix du billet, l’alcool et les bouchées était inclus, mais hélas, non! Nous aurions pensé que les grands commanditaires auraient profiter de l’événement pour partager leurs produits aux clients. De nombreux écrans multimédias offraient aux spectateurs sur place une ambiance unique et décontractée. Malgré tout, nous avons passé un bon moment et rencontré des gens de qualité.

DSCF9290

C2 Montréal 2018 a conclu son évènement avec nul autre que Snoop Dogg. Bénévoles, entrepreneurs et invités se mélangeaient sur la piste de danse lors du party de fermeture offert par cette célébrité. La présence de cette star à Montréal n’était nullement un hasard. Il était venu faire l’éloge de l’industrie canadienne du pot. Snoop Dogg a d’ailleurs offert une conférence pour parler de son entreprise Merry Jane et de la légalisation de la marijuana au Canada. Une conférence digne de la vedette internationale qui en a profiter pour exprimer son opinion sur un enjeu important dans notre pays.

L’ambiance était littéralement survoltée, bref un événement unique qui devra s’ajuster pour offrir une expérience à la hauteur de son prix d’entrée. Il n’est jamais agréable pour nous de relater les points négatifs d’un événement. Mais lorsque les désagréments sont plus grand que les avantages, c’est notre devoir de relater les faits vécus. Nous croyons que l’an prochain, le tout sera à son meilleur!

Crédit photo: ©Mathieu Pedneault

Texte révisé par: Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...