Broue : première médiatique et tapis rouge

Un nouvelle mouture solide

© François Daoust/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

La pièce Broue, qui a connu un succès monstre depuis sa création en 1979, se voit offrir une seconde vie en sol québécois. Mardi dernier, c’était soir de première médiatique et de tapis rouge au Théâtre du Vieux-Terrebonne, afin de célébrer la reprise de ce classique par une nouvelle mouture d’acteurs, un trio de joyeux lurons.

Pour ce faire, le trio formé de Benoît Brière, Marin Drainville et Luc Guérin a accueilli plusieurs invités prestigieux à la taverne Chez Willy dont Denis Bouchard, l’auteur Michel Tremblay, Nathalie Coupal, Hugo Dubé, Dominique Pétin, Nathalie Mallette, Donald Pilon, Pierrette Robitaille, l’actrice et conjointe de Luc Guérin Catherine Sénart, Patrice Robitaille, Winston McQuade, Robert Marien, le journaliste Jean-François Guérin, Patrice Coquereau, le couple Marie Tifo et Pierre Curzi, Robert Toupin, le chroniqueur à la circulation de Salut bonjour Patrick Benoît, Louis-David Morasse, Paul Houde, la journaliste et chroniqueuse Thérèse Parisien, Henri Chassé, les grandes actrices Monique Miller et Élizabeth Chouvalidzé, Véronique Le Flaguais, l’incontestable maître de l’humour Yvon Deschamps et son épouse Judi Richards, ainsi que de nombreuses autres personnalités.

Difficile de passer sous silence la présence des trois acteurs qui ont campé pendant 38 ans et 3 322 fois les personnages de Broue, Michel Côté, Marc Messier et Marcel Gauthier, avec qui j’ai eu le plaisir de m’entretenir brièvement. Deux des quatre auteurs de la pièce étaient également présents lors de cette soirée marquante dont Louis Saïa et Jean-Pierre Plante. Absents, Claude Meunier et Francine Ruel étaient retenus par d’autres engagements.

Également jouée en anglais à Toronto et à Vancouver plus de 250 fois, deux des trois acteurs étaient présents à cette première mardi soir : Marcel Leboeuf et Guy Migneault. Leur comparse, Patrice L’Écuyer, n’avait pu se libérer.

Trois acteurs solides

Le trio Brière, Drainville et Guérin a souvent travaillé ensemble, et on nous propose ici un « team » savoureux qui a su nous captiver et nous faire rire dès les premiers instants de la pièce. Lorsqu’une pièce telle que Broue connaît un aussi grand succès, sur quatre décennies, et s’est achevée en pleine gloire en 2017, on peut penser que les souliers seront difficiles à chausser et qu’il sera infaisable pour les nombreux spectateurs qui ont vu la première mouture, de l’oublier. Et bien non, on parvient facilement à se laisser porter par le jeu des acteurs et la façon dont ils se sont appropriés les divers personnages. Tous les trois excellent et à travers leur grande complicité, ils ont leur moment de gloire.

La grande réussite de la seconde vie de Broue est qu’incontestablement, les trois grands acteurs comiques ont réussi à s’approprier la pièce, sans la dénaturer et sans faire ombrage à Côté, Messier et Gauthier qui l’ont portée pendant 38 ans. Les trois membres de la nouvelle mouture ont même invité les trois membres de la première heure à monter sur scène avec eux pour le dernier salut, un geste marquant un grand respect entre les deux moutures.

C’est définitivement un classique à voir et à revoir, tout l’été, jusqu’au 31 août, au Théâtre du Vieux-Terrebonne.

Juste avant la présentation de la pièce, j’ai eu le plaisir de m’entretenir brièvement sur le tapis rouge avec les gars qui ont porté Broue à bout de bras pendant 38 ans, Michel Côté, Marc Messier et Marcel Gauthier.

Messieurs, comment vous sentez-vous à quelques minutes de voir Broue, mais cette fois-ci, de l’autre côté du rideau?

Michel Côté : Ça nous fait grandement plaisir d’être ici, de voir la pièce bien différemment comme spectateur, de voir ce que cette nouvelle équipe formidable en a fait et son évolution.

Pensez-vous que Broue a beaucoup évolué avec cette nouvelle mouture?

Marc Messier : Possible, mais même si la pièce est jouée tel que nous la faisions, ça ne peut qu’être bon. Elle est portée par trois acteurs comiques fabuleux et des textes qui ont fait leurs preuves. Je sais que nous aurons beaucoup de plaisir ce soir à se replonger dans cet univers.

Pensez-vous que vous serez un bon public?

Marcel Gauthier : C’est certain que c’est à la fois un choc et beaucoup d’émotions pour nous. Nous allons tenter d’être un bon public, mais c’est particulier en même temps. On connaît chaque réplique, chaque geste. On l’a jouée tellement de fois… On va se laisser porter et en profiter pleinement!

Crédit photo © François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...