Brel symphonique

Hommage à un grand chanteur

DSC01296_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Par : Gabriel Talbot

L’OSM nous présente ces jours-ci, dans le cadre des spectacles OSM-Pop, un hommage au grand chanteur-compositeur-interprète que fut Jacques Brel. Pour ce faire, l’OSM s’est entouré de 10 chanteurs qui sont Bia, Pierre Flynn, Catherine Major, Danielle Oderra, Luc de Larochellière, Bruno Pelletier, Paul Piché, Marie-Élaine Thibert, Diane Tell et Marc Hervieux. Ces artistes, avec leurs couleurs de voix si différentes, nous ont interprété chacun en solo deux chansons du répertoire de ce Belge qui fut jusqu’à sa mort en 1978 un des grands de la chanson française. Brel a laissé un héritage musical qui est inconnu par plusieurs, mais que nous avons tous plaisir à réentendre ou à découvrir. La poésie de ses textes est riche et nous peint à chaque fois un tableau d’une tranche de vie qui nous touche à chaque fois.

Simon Leclerc est le chef d’orchestre pour ce spectacle et a écrit les arrangements musicaux pour mettre en valeur les compositions de Brel sans écraser les voix sous le poids musical de l’orchestre. Jacques Brel a été un poète qui racontait en chanson tous les états d’âme de l’humanité, mais aussi les petits détails du quotidien. C’est probablement Catherine Major qui résume le mieux qui est Jacques Brel « Feu, profondeur, larmes, brillance, grâce, phare, immortel ». Lorsque Catherine interpréta la chanson « Ne me quitte pas » elle l’introduisit en parlant d’une chanson « que tout le monde aurait aimé écrire, mais que personne ne voudrait vivre ». Cette chanson, très certainement la plus connue de Brel, met en valeur tout son savoir dans la poésie pour exprimer la peine profonde des gens qui se quittent. Bruno Pelletier nous a interprété «La chanson des vieux amants » en nous rappelant que pour s’aimer longtemps il faut se choisir souvent.

DSC01315_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Tous les artistes ont donné le meilleur d’eux et ont permis aux spectateurs de revoir sur scène des artistes qui sont grandement appréciés de tous. Parmi les moments forts de la soirée, il faut mentionner la performance de Danielle Oderra, la voix exceptionnelle de Marie-Élaine Thibert et la puissance vocale de Marc Hervieux qui souleva la foule avec la chanson « La quête ». Cette soirée s’est terminée avec les cinq interprètes féminines qui ont chanté « Les coeurs tendres » et ensuite les cinq interprètes masculins qui nous ont fait rigoler avec « Les bourgeois ».

Ce spectacle est un incontournable pour les amants de Brel et pour tous ceux qui désirent découvrir ce génie. Les autres représentations ont lieu les 19 et 20 avril à la maison symphonique, pour réserver vos billets cliquez ici.

Crédit photo : Antoine Saito

Texte révisé par : Ho-Chi Tsui

Vous pourriez aussi aimer...