Blink-182 au Centre Bell

Retomber en adolescence

blink_21

 © Martial Genest / MatTV.ca

Par Sara Avakian

Samedi soir, la formation pop-punk Blink-182 faisait un arrêt au Centre Bell dans le cadre de sa tournée Bored to Death en support de California, son plus récent album studio. Retour sur un concert empreint de nostalgie.

Blink-182 a foulé la scène à 22 h tapantes après plus de trois heures de premières parties. D’entrée de jeu, la foule a fait savoir au groupe qu’elle était en forme, et le trio lui a rendu la pareille en entamant le spectacle avec un segment explosif enchainant Feeling This, What’s My Age Again?, Family Reunion et The Rock Show.

Comme c’est souvent le cas avec les groupes qui effectuent des comebacks, c’étaient les morceaux old-school qui ont suscité les plus vives réactions chez le public. Les I Miss You  (dédié spécialement aux ladies par Mark), Stay Together For The Kids, All The Small Things, Dammit et compagnie. On sautait, on chantait, on criait : clairement, je n’étais pas la seule à avoir usé les albums pré-2003 dans mon discman quand j’étais ado.

blink_10

Malgré un enthousiasme moins marqué du public envers les nombreux titres tirés de California, la formation a bien défendu son nouvel opus en live. Le simple Bored To Death sonnait particulièrement bien.

Parlant de ce 7e album, impossible de passer sous silence le fait qu’il s’agit du premier du groupe à avoir été enregistré sans la contribution du membre fondateur Tom DeLonge. Rappelons que ce dernier a quitté Blink-182 en 2015 pour se concentrer sur d’autres projets comme sa chasse aux OVNIS

Pour le remplacer, Mark Hoppus et Travis Barker ont recruté Matt Skiba du groupe punk rock Alkaline Trio. Bien que sa venue – ou plutôt le départ de Tom – enrage toujours plusieurs fans, il se débrouille bien à la barre du band. Est-ce qu’on s’ennuie de la présence scénique de DeLonge et de sa complicité avec Mark? Bien sûr que oui! Mais Skiba, confiant à la guitare et au chant, ne laisse pas sa place. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, c’est d’être un peu trop immobile sur scène. Avec lui fixé derrière son micro sur pied et Barker consigné derrière sa batterie placée au dessus une plateforme, heureusement que Hoppus se promenait d’un bout à l’autre de la scène pour interagir avec la foule!

Les effets pyrotechniques et visuels – des projections uniques à chaque chanson étaient présentées sur six écrans – venaient aussi sérieusement rehausser leur performance.

blink_6

Même s’ils ont joué plus de 20 chansons, le set de Blink-182 a vraiment passé à la vitesse de l’éclair. Terminant avec une pluie de confettis sur Dammit et une distribution de roses (!) aux chanceux et chanceuses en première rangée, les gars nous ont laissé un peu sur notre faim, leur concert ne dépassant même pas la barre des 90 minutes… Mais on les pardonne parce qu’ils nous ont permis de revisiter les hymnes de notre jeunesse le temps d’une soirée.

Les premières parties ont été assurées par la formation floridienne A Day to Remember, le groupe pop-punk All Time Low ainsi que « le nouveau meilleur ami » de Blink-182, DJ Spider.

Liste de chansons

  • Feeling This
  • What’s My Age Again?
  • Family Reunion
  • The Rock Show
  • Cynical
  • First Date
  • Down
  • I Miss You
  • Bored to Death
  • Built This Pool
  • Dumpweed
  • Reckless Abandon
  • Stay Together for the Kids
  • The Only Thing That Matters
  • San Diego
  • Not Now
  • Violence
  • Kings of the Weekend
  • Dysentery Gary
  • Happy Holidays, You Bastard
  • Los Angeles

Rappel

  • Carousel
  • All the Small Things
  • Brohemian Rhapsody
  • Dammit

Crédit photo : ©Martial Genest / MatTV.ca

Texte révisé par : Marie-Claude Lessard

Vous pourriez aussi aimer...