Aurora au Théâtre Corona

Une ode à l’excentricité

© Photo officielle

Par : Justine Millaire

Hier soir, la salle du Théâtre Corona était en feu pour accueillir Aurora, jeune chanteuse d’origine norvégienne, ainsi que le talentueux groupe Talos en première partie. L’occasion d’une communion émouvante pour tout ceux présents, y compris l’artiste.

Ce qui m’a d’abord frappée, c’est l’aspect visuel du spectacle. Avec une peinture de forêt en guise de toile de fond, des méduses de papier de soie blanc et la chanteuse, pieds nus, en vêtements de gitans, Aurora me donnait l’impression d’être un esprit de la nature. Lorsqu’elle chantait, elle semblait entrer en transe et se mouvait dans une complète improvisation, se laissant porter par la musique. Le public ne pouvait que faire de même.

Au niveau musical, contrairement à ce que pourrait laisser croire son décor naturaliste, Aurora a donné un spectacle s’inscrivant complètement dans le genre de l’électro. Soutenue par la performance de musiciens talentueux, notamment des magnifiques percussions et des harmonies vocales saisissantes, l’artiste a emporté la foule dans un tourbillon de rythme et d’émotions au cours duquel on pouvait facilement perdre la notion du temps. Ne connaissant que son premier album, seulement quelques-unes des chansons interprétées m’étaient familières, mais ça ne m’a pas empêchée d’être hypnotisée, moi aussi. Aurora, même si elle bouge sans cesse, chante avec une puissance qui vous prend au ventre et vous emporte avec elle dans son émotion.

Autre aspect qui m’a sincèrement touchée, c’est la personnalité de l’artiste. En effet, dès le moment où elle cesse de chanter, Aurora s’adresse à son public d’une toute petite voix délicate et hésitante qui contraste fortement avec la puissance de sa voix chantée. Cherchant ses mots, parfois émue aux larmes, l’artiste parlait à son public presque à chaque chanson. Elle expliquait le sens de ses chansons, dont beaucoup parlaient de ces gens égarés qui, malgré tout, arrivent à trouver un peu d’amour et d’espoir pour continuer à avancer. L’amour d’Aurora pour l’excentricité est indéniable, tout autant que l’amour que ses fans ont pour elle. Plusieurs ont même été jusqu’à lui offrir des cadeaux en plein spectacle, comme des dessins, une ceinture, et même un jouet de Kinder Surprise. Disons que ce n’est pas le genre de choses auxquelles j’ai souvent assisté au cours d’un spectacle.

Définitivement, la performance d’hier soir m’a permis de voir cette artiste sous un nouveau regard. Assister à un spectacle d’Aurora vaut définitivement la peine, apportant une profondeur et une intensité qui ne passent pas nécessairement autant sur un album. En tout cas, dans mon cas, c’est une soirée dont je vais me rappeler longtemps.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...