Ambiance festive pour accueillir la chaleur!

Ouverture des Jardins Gamelin: la foule au rendez-vous!

IMG_1987

© Carolanne Lamontagne/MatTV.ca

Par Marie-Christine Jeanty

Les Jardins Gamelin étaient hier un reflet de Montréal au sommet de son art: un alliage de créativité, de diversité et de chaleur humaine. La foule bigarrée a fait son entrée sur la place accompagnée de la trame musicale Tupi Collective (ils seront de retour le 18 mai) , un duo de DJ aux sonorités brésiliennes en symbiose avec Dame Nature car le mercure indiquait pas loin de 25 degrés.

Animée avec brio par Catherine Pogonat, la soirée d’ouverture des Jardins Gamelin s’est déroulée sous le signe de la bonne humeur et de la spontanéité. Je parle de spontanéité car la foule a été invitée à participer en direct à un atelier de Bal Moderne chorégraphié par une des membres du Laboratoire de danse contemporaine la 2è Porte à Gauche sur un air bien connu de Jacques Dutronc, Et Moi, et moi, et moi. La Table était mise pour la suite de la soirée.

IMG_1792

Parlons programmation

L’animatrice Catherine Pogonat a souligné qu’il s’agissait d’une deuxième année de programmation culturelle et citoyenne aux Jardins Gamelin, un partenariat entre le Quartier des Spectacles et Pépinière & Co, Sentier Urbain et bien d’autres: un projet porteur pour le Quartier des Spectacles et pour le renouveau du Quartier Latin. En plus de la programmation culturelle, il y a des ateliers d’agricultures urbaines avec Sentier Urbain, qui prend d’ailleurs très bien soin des plantations. Le soir venu, la sculpture flottante 1,26 de Janet Echelman, l’oeuvre éclairée de Melvin Charney et les vidéoprojections visuelles sur la Place Dupuis ajoutent à la beauté du site.

« Nous voulions créer des rendez-vous récurrents, qu’il y ait toujours des activités mais une diversité dans les activités, pour créer un achalandage naturel » explique Pascale Daigle, responsable de la programmation du Quartier des Spectacles, en  décrivant les 155 jours de programmation offerts cette année à travers plus de 230 activités. Elle ajoute: « Lorsqu’on vient aux Jardins Gamelin, on sait que notre journée sera agrémentée et que l’on pourra participer. »  Un éventail d’activités est en effet proposé encore une fois cette année: spectacles le midi, des 5 à 7 prolongés, les samedi Salsafolie, les Concerts Découvertes (en association avec Vues sur la Relève, Francouvertes, les Révélations Radio-Canada) afin de nous faire découvrir des talents émergents (l’accent étant mis sur la chanson francophone) et des projections de films québécois en plein air (aussi en collaboration avec Radio-Canada).

La programmation riche et éclectique comprend aussi des Cartes Blanches les jeudis avec des artistes comme Fanny Bloom et Jérôme Minière , des cours de yoga le matin en semaine, des chorales (autant classiques que Pop) les lundis –  la chorale des Nanas y sera d’ailleurs le 17 mai – et des Piknic Électronik. Parmi les nouveautés cette année, comptons les séries Miss DJ (vendredis de 12 à 14h), les dimanches en famille de 11h à 16h (ateliers de théâtre, cirque, Théâtre la Roulotte, etc.). La programmation inclut l’accueil de nombreuses autres manifestations culturelles dont l’ OFFTA (30 mai au 8 juin), Montréal Complètement Cirque (7 au 17 juillet) qui nous a offert un prestation inédite au milieu de la foule, Fierté ( au mois d’août), ainsi que la bibliothèque du FIL, Vent d’Asie, Accès Asie, Quartier Danse et le Festival Haïti en Folie.

Milk & Bone et prestations de DJ pour clôturer la fête en beauté

La DJ Ruby Jane nous a transporté pendant une trentaine de minutes dans l’univers des discothèques des années 80 avec son univers musical teinté de hip-hop, de funk et de voix féminines. Elle sera de retour les vendredis 8 juin et 28 septembre dans le cadre de la nouvelle série Miss DJ. Ensuite, nous avons eu droit à la pop électro et onirique du rafraîchissant duo Milk&Bone.

IMG_1932

Milk &Bone , un duo composé de Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin, nous a offert une prestation (la dernière avant une tournée européenne) dont se dégageait une douce langueur, une magnifique lassitude avec lesquelles le duo a bien sûr enchâiné des hits (dans le désordre) tels que New York, Pressure, Cooconut Water, Easy to read, Poison et j’en passe. L’harmonie de leurs voix représentait la signature de leur univers musical, la foule qui se rajeunissait au fil de la soirée étant bien sûr conquise. La soirée s’est poursuivie jusqu’à 23h avec, sur les plaques tournantes, Ponsolo & Ledisko, au grand plaisir de la foule en transe.

Il y a de la bouffe et des cocktails aussi

S’ajoutant à cette intéressante programmation culturelle et citoyenne, le casse-croûte est cette année géré par Dominic St-Laurent et l’équipe du BallPark, ce qui prouve que vous aurez de quoi vous mettre sous la dent du déjeuner au souper. Lors des 5 à 7 prolongés, les amateurs de cocktails pourront choisir parmi les créations du mixologue Marc-Antoine Phénix. Bien sûr, en tout temps, vous pourrez aussi choisir parmi les sodas artisanaux Henri Sodas et des jus fraîchement pressés. Le casse-croûte est ouvert de 7h30 à 23h, 7 jours sur 7.

J’espère que je vous ai donné le goût de vous y rendre car les Jardins Gamelin, c’est un endroit à l’ambiance conviviale et idéal pour faire la fête pendant l’été. Bon  été!

Crédit photo : © Carolanne Lamontagne/MatTV.ca

Texte révisé par: Ambre Sachet.

Vous pourriez aussi aimer...