Alterbridge, Skillet et Dirty Honey: Un rassemblement victorieux!

Arrêt montréalais du Victorious Sky Tour

©Pages Facebook, Dirty Honey, Skillet et Alterbridge

Par Julie Côté

Le sous-titre de ce spectacle aurait facilement pu être “Heavy Montréal nous présentent leurs coups de cœur de la dernière édition” et c’est tant mieux. Les groupes rock Skillet, Alter Bridge et Dirty Honey en première partie ont offert en somme une très bonne performance, très appréciée de la foule, mais pas exceptionnelle. Voici pourquoi.

Pourtant tout avait vraiment bien commencé avec Dirty Honey, qui fut définitivement un de nos coups de coeurs de la journée du dimanche d’Heavy Montréal. Avec sa voix s’apparantant à celle du légendaire Ozzy Osbourne, le chanteur de la formation Marc LaBelle a pris leur public d’assaut avec Scars, les a réveillés et ont empli la foule d’énergie avec leur (trop) courte performance de 7 chansons. “Montréal a été le premier endroit au Canada auquel nous avons joué et nous sommes tout le temps heureux de pouvoir revenir ici. ” mentionne-t-il.

L’énergie a atteint son paroxysme lors de la performance très spectaculaire du groupe de métal chrétien Skillet. Dès la première chanson du groupe, Feel Invincible, on a réellement senti la foule s’agiter d’un cran supplémentaire. Ce qu’on apprécie encore plus chez le groupe, c’est l’ambiance positive qu’on ressent dans les chansons du groupe. En présentant la pièce-titre de leur plus récent album, Victorious, le chanteur John Cooper a expliqué qu’ils voulait créér une chanson pour éviter que personne parmi les fans du groupe ne se sente seul. C’est beau, très beau..

Vers 21h20, alors que plusieurs personnes étaient au MTelus depuis 17h déjà, ceux qu’une majorité de gens attendaient Myles Kennedy et ses compagnons d’Alter Bridge sont finalement montés sur scène pour débuter avec Wouldn’t You Rather de leur tout nouvel album qui paraîtra dans les deux prochaines semaines, Walk the Sky. Malheureusement, ils ont eux un aspect soporifiques chez la foule, alors que très peu de gens levaient les bras en l’air et tapaient des mains, comme avaient-t-ils demandé au public. On avait vraiment pas la même énergie que sur vidéoclip. Deux mondes.

Pour connaître les dates du Victorious Sky Tour, counsultez le lien ici.

Vous pourriez aussi aimer...