Alaclair Ensemble aux FrancoFolies

Un spectacle qui déménage!

franco_2017_alalair_ensemble_mattv_00016

©Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

Alaclair Ensemble, qui se produisait en fin de soirée samedi soir, sur la scène Ford dans le cadre des FrancoFolies, se définit comme « une troupe de postrigodon bas-canadienne zigzaguant entre Quoibec et Mourial ». En fait, outre le postrigodon, le groupe se donne avec beaucoup de passion dans le rap, le hip-hop et la musique électronique.

Malgré l’heure tardive, il y avait beaucoup de monde qui s’était déplacé dans le Quartier des spectacles pour assister à la prestation du groupe, autant de fans bien repérables que de curieux. D’un clan comme dans l’autre, c’était très festif, et la foule était en délire dès les premiers instants du spectacle. Sur scène, les membres du groupe étaient en pleine forme; c’était comme un gros party, et on avait envie d’y être avec eux.

franco_2017_alalair_ensemble_mattv_00015

.Lors de cette soirée, les nombreux spectateurs ont eu droit à plusieurs des grands succès parmi les six albums du groupe : 4,99, America, Dans l’bas du SouthLes maigres blancs d’Amérique du Noir, Toute est impossible et Les Frères Cueilleurs. Que ce soit Atterrissage de la galette, le premier grand succès qui les a fait connaître, en passant par Ça que c’tait, à l’une des plus récentes Les infameux.

Les origines du groupe d’après ce qu’on raconte…

Alaclair Ensemble voit le jour en 2010 lorsque Maybe Watson, Vlooper, KenLo Craqnuques, Claude Bégin, Robert Nelson, Eman et Mash se rencontrent dans un lift « Allo-Stop ». Partagée entre Québec et Montréal, la troupe relâche son premier opus 4,99 le 23 juin 2010. Après avoir été distribué en 2010 dans une poignée de magasins triés sur le volet, l’opus est offert en téléchargement libre. Les albums gratuits America et Dans l’bas du South sont lancés en 2012, suivis par Les maigres blancs d’Amérique du Noir et Tout est impossible l’année suivante. Après une première pause de deux ans entre deux parutions musicales, la gang revient en force en septembre 2016 avec son quatrième album officiel, Les Frères Cueilleurs. Depuis 2010, Alcalair Ensemble s’est vu être récompensé : Album Hip-Hop + Révélation de l’année au GAMIQ 2011 pour 4,99, Album Hip-Hop au GAMIQ 2012 pour Musique Bas-Canadienne d’Aujourd’hui, Album Hip-Hop au GAMIQ 2013 pour Les maigres blancs d’Amérique du Noir et Spectacle de l’année au GAMIQ 2015. Depuis le groupe continue sur cette belle lancée qui le porte un peu partout, ici et ailleurs.
franco_2017_alalair_ensemble_mattv_00020
En terminant, je vous laisse sur la définition du mot postrigodon, selon Alaclair Ensemble :

POSTRIGODON, nom masc. [pɔstʀigɔdɔ̃]

1. Tradition folklorique bas-canadienne fondée par Robert Nelson et James Dewitt Yancey le 23 juin 2010 sur les plaines Babraham.

2. Dialectique culturelle entre la tradition orale bas-canadienne et l’esthétique du Détroite.

3. Rencontre entre la tradition orale bas-canadienne et les musiques contemporaines américaines.

4. Turlute et grosse bass sociale, piu piu, doux-bap.

5. Musique pourrite compostée ben raide.

©Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...