ADISQ 2015 : Et les gagnants sont…

L’année de Jean Leloup

IMG_6400

 ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par Sara Avakian

Jean Leloup s’est avéré être le grand gagnant de la 37e édition du Gala de l’ADISQ. Après avoir ouvert le gala en interprétant deux de ses titres, il l’a quitté en ramenant à la maison trois des douze trophées remis dimanche soir à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Il a ainsi ajouté les Félix d’Interprète masculin de l’année, de Chanson de l’année, et d’Auteur ou compositeur de l’année à ceux d’Album de l’année — Choix de la critique et d’Album de l’année — Rock gagnés précédemment. « Je remercie les gens qui aiment mes chansons; ça fait du bien », a dit l’auteur de Paradis City à son premier tour sur scène. Fidèle à son personnage, Leloup nous a offert des remerciements un peu décousus et même une entrée en salle de presse hors de l’ordinaire.

L’autre grande gagnante de la soirée, Ariane Moffatt, s’est emparée du prix d’Album pop de l’année (22 h 22) et a détrôné Marie-Mai au titre d’Interprète féminine de l’année. « J’ai voulu faire un album onirique et je dois vous avouer que je crois rêver! », a dit l’ancienne coach de La Voix qui, dans une tournure d’événements digne d’Hollywood, a terminé ses remerciements… à 22 h 22.

 IMG_6360

Plus tôt en soirée, Marie-Pierre Arthur (Si l’aurore) et Fred Pellerin (Plus tard qu’on pense) ont gagné un Félix chacun, respectivement Album de l’année – Adulte contemporain et Album de l’année – Folk. Les rockeurs montréalais de Galaxie ont quant à eux été sacré Groupe de l’année après avoir mis la main sur le prix d’Album de l’année — Alternatif lors du Premier gala.

Le trophée de Révélation de l’année a été donné des mains de la gagnante de l’an dernier, Klô Pelgag, qui était accompagnée par nul autre que Messmer, au coloré Philippe Brach, dont le franc-parler et l’humour nous ont absolument charmés.

Finalement, côté spectacle, c’est Isabelle Boulay (Merci Serge Reggiani) et Patrice Michaud (Le feu de chaque jour) qui ont été récompensés.

IMG_6301

La formule des performances en duo et trio est définitivement l’un des meilleurs coups du Gala de l’ADISQ. Elle donne lieu à des numéros savoureux que nous ne pourrions voir nulle part ailleurs. Qui n’a pas apprécié le segment décapant mêlant les musiques de Louis-Jean Cormier, Philippe Brach et Galaxie? Qui n’avait pas envie de danser durant le numéro pop éclatant d’Ariane Moffatt, Fanny Bloom et Marie-Mai? La foule s’est aussi levée pour le duo de Marie-Pierre Arthur et Bobby Bazini, mais elle est tombée un peu à plat quand c’était au tour de de Patrick Normand et Fred Pellerin de monter sur scène. Pas que leur performance était mauvaise, elle arrivait juste au mauvais moment. Prévoir une chanson calme après la vingtaine de minutes d’hommage plus ou moins réussi à Dominique Michel, ce n’était peut-être pas la meilleure idée de la part des organisateurs…

IMG_6431

Louis-José Houde : une valeur sûre

Il y a des choses dont on se tanne après 10 ans, mais Louis-José Houde à l’animation de l’ADISQ n’en est pas une. L’humoriste a lancé le gala avec un solo de batterie et a entamé son numéro d’ouverture en se moquant de la coanimation aux autres galas du Québec ainsi que des gagnants qui se disent surpris d’avoir remporté un prix. « T’as 900 $ de linge su’l dos : tu t’y attendais », a-t-il lancé. Au fil de la soirée, plusieurs sujets ont été abordés, incluant le nouveau mouvement #NotreMusique et le party after-hour à éviter parce que c’est « un naufrage social » et « une promesse de déception ». La plateforme Spotify a aussi fait jaser. Alors que beaucoup la critiquent pour son trop faible taux de redevance  envers les artistes et son effet néfaste sur l’industrie de la musique, Louis-José a proposé une solution toute simple : « Tsé le gars de Spotify… Ben, trouvez-le…Pis faites-y mal. »

Tout compte fait, c’était une 10e édition encore une fois réussie pour LJH à l’animation.

 IMG_6368

Et les gagnants sont…

ALBUM DE L’ANNÉE —  FOLK : Plus tard qu’on pense,  Fred Pellerin
SPECTACLE DE L’ANNÉE – INTERPRÈTE : Merci Serge Reggiani, Isabelle Boulay
SPECTACLE DE L’ANNÉE – AUTEUR-COMPOSITEUR-INTERPRÈTE : Le feu de chaque jour, Patrice Michaud
ALBUM DE L’ANNÉE – ADULTE CONTEMPORAIN : Si l’aurore, Marie-Pierre Arthur
ALBUM DE L’ANNÉE –  POP : 22h22, Ariane Moffatt
RÉVÉLATION DE L’ANNÉE : Philippe Brach
GROUPE OU DUO DE L’ANNÉE : Galaxie
AUTEUR OU COMPOSITEUR DE L’ANNÉE : Jean Leloup pour À Paradis City
CHANSON DE L’ANNÉE : À Paradis City, Jean Leloup
INTERPRÈTE FÉMININE DE L’ANNÉE : Ariane Moffatt
INTERPRÈTE MASCULIN DE L’ANNÉE : Jean Leloup

Crédit photo: ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...