IMG_9785-Modifier

50 ans de carrière pour Robert Charlebois

Un concert intime à la Cinquième Salle

IMG_9802-Modifier

©François Daoust/MatTv.ca

Par : Ariane Dostaler

Accompagné de ses cinq musiciens sur scène, Robert Charlebois du haut de ses 73 ans était en pleine forme jeudi soir à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Il présentait son récent spectacle intitulé Rock’oustic, car évidemment il y avait des chansons rock durant cette soirée musicale. L’artiste a livré un excellent spectacle intime, en raison des places limitées de l’endroit, et a fait salle comble. Évidemment, le « gars ben ordinaire » a livré ses plus grands succès tels que : Je reviendrai à Montréal, J’taime comme un fou, Entre deux joints, Les ailes d’un ange et Lindberg.

La soirée a commencé tout en beauté avec la populaire chanson La complainte du phoque en Alaska du groupe Beau Dommage que le public a chanté en chœur avec l’artiste. Charlebois a dit choisir cette chanson spécialement, car les fans français lui disent pour la plupart que c’est la meilleure chanson qu’il a écrite, et pourtant c’est à son ami Luc Plamondon que le succès revient. Le chanteur revient justement de Paris, alors il avait quelques bonnes anecdotes à nous raconter sur nos cousins français.

IMG_9867-Modifier

©François Daoust/Mat.Tv

Le public était chanceux d’assister à cette représentation de l’un des plus grands artistes québécois populaires. D’ailleurs, les deux fils du chanteur, Victor et Jérôme Charlebois, étaient présents dans la salle pour encourager leur père, ainsi que la femme de Robert. Humour et dynamisme étaient au rendez-vous, car le chanteur était très à l’aise et maîtrisait bien son spectacle. Dans les dernières chansons du spectacle, il a même fait une reprise francophone de la chanson d’Elvis Presley : Can’t help falling in love.

Bref, une belle soirée musicale offerte par nul autre que le grand Robert Charlebois à la Place des Arts!
Pour plus d’informations sur l’artiste, visitez son site Web.

Crédit photo : © François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...