40e gala de l’ADISQ

Une grande célébration de la musique d’ici

pbrach_sp_adisq2018

© François Daoust/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

C’était soir de fête, dimanche, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts afin de célébrer la musique et le 40e gala de l’ADISQ. Après un tapis rouge des plus glam et bouillonnant de beau monde, toute cette énergie explosive s’est transposée dans la salle. La table était mise pour débuter en force ce gala anniversaire!

C’est un numéro d’ouverture centré sur les souvenirs et fort réussi auquel nous avons eu droit. Après la présentation d’images d’archives marquant 40 années de galas de l’ADISQ, Guylaine Tanguay, Martine St-Clair, Maxime Landry et Mario Pelchat ont offert en prestation un medley des pièces qui ont été choisies Chansons de l’année depuis le tout premier gala, en 1979. Un beau mélange de 2 artistes ayant marqué les premières années de l’ADISQ et toujours présents sur la scène musicale, avec deux artistes qui voient leur carrière florissante et en pleine effervescence.

IMG_9814-Modifier

Puis au tour de Louis-José Houde, l’animateur de la soirée, de faire son entrée. L’humoriste et grand fan de musique, en très grande forme encore une fois, était à la barre de cette soirée pour une 13e année consécutive. Pas besoin de vous dire qu’il était comme un poisson dans l’eau, se lançant en début de gala dans des anecdotes tordantes et parfois plus croustillantes sur des moments et des personnalités ayant marqué les années et les galas de l’ADISQ. Houde s’est amusé comme toujours, relevant le défi haut la main pour une 13e fois.

IMG_9855

Des moments forts et touchants

C’est sans grande surprise qu’Hubert Lenoir est sorti grand vainqueur et plutôt fier de cette soirée, décrochant les prix dans les catégories Révélation de l’année, Album de l’année – pop et Chanson de l’année. Le seul trophée qui lui a glissé entre les mains est celui d’Interprète masculin de l’année qui est allé à Patrice Michaud. Lenoir a été plutôt bref dans ses remerciements, saluant au passage les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes qui tentent de sortir de l’ombre, leur rappelant que tout est possible et n’oubliant pas d’ajouter quelques mots et gestes plus provocateurs à son discours. Bref, du Hubert Lenoir fidèle à lui-même.

Juste derrière, Philippe Brach, également récompensé lors du premier gala de l’ADISQ qui s’est tenu le 24 octobre dernier, est reparti avec les 2 statuettes des catégories Spectacle de l’année – auteur-compositeur-interprète et Auteur ou compositeur de l’annéeKlô Pelgag, fort de ses personnages mystiques, qui étrangement était habillée en homme et portait la moustache, a été la seule femme récompensée durant la soirée. Elle a été nommée Interprète féminine de l’année.

IMG_3024

La soirée a été ponctuée de prestations en duo avec des artistes différents, mais au même grand talent. Pierre Lapointe et Galaxie, Andréanne A. Malette et 2Frères, ainsi que Tire le coyote et Isabelle Boulay ont livré des performances très touchantes. De plus, les 5 artistes en nomination dans la catégorie Révélation de l’année Hubert Lenoir, Roxane Bruneau, Lydia Képinski, Ludovick Bourgeois et Loud se sont retrouvés sur scène le temps d’un numéro où tous nous ont offert une chanson qui nous les a fait découvrir davantage cette année.

Trois animateurs qui ont marqué à leur façon les galas de l’ADISQ se sont retrouvés sur scène afin de se remémorer quelques souvenirs et anecdotes. Guy A. Lepage, Yvon Deschamps et Louis-José Houde ont animé à eux seuls les deux tiers des galas de l’ADISQ, soit 27 sur 40. Sauriez-vous dire lequel des 3 a lancé un Félix en 2004?

IMG_3002

L’hommage rendu au groupe Harmonium a été le moment fort de la soirée. Après quelques souvenirs racontés sur vidéo par les membres du groupe, Patrice Michaud, Yann Perreau, Philippe Brach, Ariane Moffatt, Catherine Major et Marie-Pierre Arthur, accompagnés par l’Orchestre symphonique de Montréal, ont chanté quelques-uns des succès du groupe qui ont marqué les années ’70 et qui demeurent encore aujourd’hui des incontournables dont Aujourd’hui je dis bonjour à la vie, Pour un instant, Harmonium, Comme un fou, Le corridor et Comme un sage. Michel Rivard, Richard Séguin et Paul Piché avaient enregistré des messages, témoignant ainsi toute leur affection au groupe. Puis, par le biais d’une vidéo, Céline Dion a interprété Un musicien parmi tant d’autres, accompagnée par des fans, avant que les spectateurs de la salle Wilfrid-Pelletier entonnent la chanson à leur tour, un instant fort émouvant. Les membres du groupe Harmonium ont été touchés par cette vague d’amour à un point tel que Serge Fiori, très émotif, a eu de la difficulté à faire son mot de remerciements.

Le gala de l’ADISQ a célébré 40 ans de musique d’ici avec ses artistes et ses artisans. Bien que l’industrie de la musique est en pleine transformation et mutation depuis quelques années, on constate que la musique, elle, demeure toujours bien vivante!

MatTv.ca a pu poser quelques brèves questions aux gagnants et aux artistes qui ont participé à la 40e édition du gala de l’ADISQ, en salle de presse :

IMG_2894

Martine St-Clair, quand on exerce le métier depuis 40 ans, est-ce qu’on doit se réinventer? Comment on y trouve son bonheur?

Écoute, je te dirais que si on est fidèle à soi-même, qu’on est authentique dans sa démarche, ça demeure facile d’y trouver son bonheur. J’aime les défis. J’ai le goût de travailler avec des nouveaux auteurs-compositeurs, des nouveaux réalisateurs, des jeunes, des gens différents. Il ne faut pas avoir peur de se transformer, de s’adapter et de pousser la machine encore plus loin. Je veux trouver des inspirations qui vont m’apporter une nouvelle façon de chanter, qui vont m’amener complètement ailleurs.

Hubert Lenoir, qu’est-ce qui t’inspire musicalement?

La musique jazz m’inspire beaucoup. Je me laisse porter par ce genre musical qui influence certainement à quelque part mon travail de créateur.

René-Richard Cyr, est-ce que le défi est grand à relever lorsqu’on remonte une comédie musicale comme Demain matin, Montréal m’attend, qui n’a plus de secret pour le public?

En fait, on ne change pas une recette gagnante qui a fait ses preuves. Ce qui fait la différence, c’est ce que chacun, chaque nouvelle personne, apporte personnellement comme individu, comme artiste, comme directeur artistique, comme metteur en scène, comme créateur, entre autres. C’est cette diversité mise en commun qui fait qu’on parvient à créer quelque chose de nouveau et d’original, sans changer la base. Et quand on parvient à laisser croire qu’on a créé quelque chose de nouveau, on peut dire que notre mandat est réussi.

IMG_2872

Serge Fiori, comment vous vous sentez après avoir reçu cette grande dose d’amour?

Je me sens bien. C’est certain que je ne dors pas pendant une semaine. C’est de l’amour pur!

Est-ce qu’on peut espérer pouvoir entendre un nouvel album de Serge Fiori éventuellement?

Oui, absolument et c’est dans un avenir rapproché, soyez-en certain!

Louis-José Houde, tu n’as pas de spectacle avant le 2 novembre à Brossard.

Tu es très bien renseigné! (éclats de rires)

Qu’est-ce que ça fait un animateur comme Louis-José Houde dans les jours qui suivent un gala?

Un Louis-José Houde, ça boit du bon vin, ça écoute de la bonne musique, ça regarde des films et ça relaxe! C’est vraiment ce que je fais et j’en ai besoin!

IMG_3046

Les gagnants 2018 :

ALBUM DE L’ANNÉE – ADULTE CONTEMPORAIN : La science du cœur, Pierre Lapointe

RÉVÉLATION DE L’ANNÉE : Hubert Lenoir

ALBUM DE L’ANNÉE – POP: Darlène, Hubert Lenoir

ALBUM DE L’ANNÉE – HIP-HOP : Une année record, Loud

GROUPE OU DUO DE L’ANNÉE : 2Frères

SPECTACLE DE L’ANNÉE – INTERPRÈTE : Demain matin, Montréal m’attend, Artistes variés

SPECTACLE DE L’ANNÉE – AUTEUR, COMPOSITEUR, INTERPRÈTE : Le silence des troupeaux, Philippe Brach

CHANSON DE L’ANNÉE : Fille de personne II, Hubert Lenoir

AUTEUR OU COMPOSITEUR DE L’ANNÉE : Philippe Brach, Le silence des troupeaux

INTERPRÈTE FÉMININE DE L’ANNÉE : Klô Pelgag

INTERPRÈTE MASCULIN DE L’ANNÉE : Patrice Michaud

FÉLIX HOMMAGE : Harmonium

Crédit photo © François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Vous pourriez aussi aimer...