couverture_humouraveugle

30e édition du Gala Humour Aveugle

Rire pour la cause

2

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Alizée Calza

Venant en aide à la Fondation des Aveugles du Québec, une formidable petite troupe d’humoristes était réunie samedi soir au Théâtre St-Denis pour la 30e édition du gala Humour Aveugle . Dans cette soirée délirante, Patrick Groulx, François Léveillée, Guy Nantel, Jean-François Mercier, Jérémy Demay, Maxim Martin, Alex Douville et Simon Gouache se sont passés le micro au plus grand plaisir des spectateurs.

Grâce à cette belle brochette d’artistes, les 4 h de show se sont écoulées comme des petits pains à la sortie d’une école primaire. Les spectateurs ont oublié leurs mains douloureuses pour applaudir toujours plus fort chaque performance au mépris de la fatigue.

14

Comment ne pas sortir les abdos en compote et le sourire aux lèvres après ce gala animé avec brio par l’excellent François Massicotte? En grand habitué de ce gala, l’animateur a su rebondir sur chaque sketch, parvenant à faire oublier le fait qu’aucun fil rouge ne reliait les numéros entre eux.

6

Alex Douville a ouvert les réjouissances. Si l’humoriste n’est certainement pas le meilleur pour vanter ses qualités, il sait se tourner en dérision. Les spectateurs n’ont pas pu résister à ses phrases comiques comme :   « J’ai une face d’un gars qui prend des notes en regardant Prison Break ». Suivant la ligne de l’autodérision, François Léveillée, doyen des humoristes du Québec, a pris la suite pour se moquer de ses régimes de remise en forme. Un sketch un peu mélancolique, mais qui n’a pas manqué de faire rire même les plus tenaces.

5

Maxim Martin a décidé de casser les interdits en parlant ouvertement de ses séances de psychiatrie et des sujets tabous en humour. Même si son sketch prenait parfois des allures de sermon, l’humoriste a su finir en beauté et décrocher une belle main d’applaudissements. Patrick Groulx a pris soin de clore la première partie avec brio. Il a traité sans aucune délicatesse, mais avec de croustillantes anecdotes, sa récente rupture amoureuse s’attirant la bienveillance d’un public conquis qui lui a offert une ovation debout.

4

Au retour de l’entracte, les spectateurs ont été accueillis par le gourou Guy Nantel. Avec un extrait de son nouveau spectacle : Nos droit et libertés, Guy Nantel n’a épargné aucune religion. Quand le malaise des premiers temps s’est dissipé, son humour sarcastique et piquant a su faire retentir les rires de l’audience. Jean-François Mercier a détendu l’atmosphère en enchaînant sur des pick-up line pour draguer des femmes dans les épiceries à ne surtout pas imiter. Avec son humour gras, il a lancé ses blagues à la vitesse d’une mitrailleuse empêchant son public plié en deux de reprendre son souffle.

8

Simon Gouache a ensuite proposé un sketch hilarant sur les nouveaux régimes alimentaires qui nous compliquent tant la vie. Avec ses faces pinces sans rire, l’humoriste a su conquérir l’audience. C’est finalement, Jérémy Demay, dont le One Man show jouera à l’Olympia en octobre prochain, qui a clos le gala. Avec son humour bon enfant, le jeune humoriste français a su faire participer son public et interagir avec lui. Un superbe numéro pour conclure un très bon show.

9

En bref, que ce soit l’humour jaune, noir, les blagues cutes ou salaces, tous les moyens étaient bons pour donner de belles crampes abdominales aux spectateurs présents.

Crédit photo : © Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par: Cloé Lavoie

Vous pourriez aussi aimer...