30 ans de rêve et d’émotions pures

Spectacle musical du Cirque du Soleil

IMG_4476©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

 Par Maxime D.-Pomerleau

Depuis sa création, le Cirque du Soleil fascine petits et grands autour du monde. La manière de voir la vie des concepteurs se traduit par d’impressionnantes productions, empreintes de mysticisme, de sacré même. Quel meilleur endroit pouvait accueillir ce premier spectacle musical que la somptueuse Église Saint-Jean-Baptiste? Ce lieu à l’acoustique parfaite magnifie tous les spectacles qu’il reçoit. Ce jeudi n’a pas fait exception, avec la première du Concert du 30e anniversaire du Cirque du Soleil. Émerveillement et magie étaient au rendez-vous.

Si on associe la compagnie québécoise aux exploits humains les plus étonnants, il n’en reste pas moins que la musique a toujours occupé une place de choix dans les spectacles. Elle nous fait faire le tour du monde, passant par le désert du Maghreb, l’Amérique du Sud, les États-Unis, l’Italie, l’Europe de l’Est… On va à la rencontre de l’Humanité qui a inspiré les créateurs ces 30 dernières années. Quidam, Saltimbanco, Mystère; tous des spectacles intemporels… mais aussi CRISS ANGEL Believe, Viva ELVIS et MJ – The Immortal, inspirés de personnages contemporains qui ont marqué la culture pop. On se rend compte avec ce spectacle à quel point la musique du Cirque du Soleil exerce un rôle primordial, car même en n’ayant aucun trapéziste en scène, on les imagine sans peine.

IMG_4574

Les éléments scénographiques sont réfléchis et contribuent à l’expérience globale. Des projections de corps dans l’eau au plafond de l’église, des milliers d’étoiles qui scintillent, un ballon, des oiseaux qui volent, un ange qui surplombe le public de la tribune, les chœurs, bien à leur place, des enfants aux chapeaux bleus courant dans la nef…  on est immergé dans un rêve qui nous rend vivants, sensibles et libres.

IMG_4725

J’étais imprégnée de la grâce de Hymn of the Worlds de ZED, qui invite à la communion. En petite sentimentale finie j’ai essuyé mes yeux en entendant « Because the sky is blue, It makes me cry » et j’ai été transportée par Cum sancto spiritu tirée de Totem. L’Apocalypse aurait pu survenir que personne n’aurait bougé, tellement tous étaient plongés dans l’émotion.

Par contre, bien qu’on soit intensément stimulé durant les 30 premières minutes, la deuxième partie est un peu plus statique et ça prend l’excellente interprétation de Earth Song de Michael Jackson pour nous sortir de la contemplation. On peut quand même donner un conseil aux concepteurs : oubliez les canons à neige. L’image est sympathique mais on est déjà ébloui par les projections et le décor que ça ne vaut pas la peine que le bruit des moteurs enterre la musique pour le petit résultat que ça donne.

IMG_4651

C’est le sixième spectacle du Cirque du Soleil que je vois. J’ai vu l’amusant Ovo, la fougue de Dralion, l’incroyable Ô, la pureté d’Alegría, la volupté de Zumanity. Ils étaient tous réunis jeudi et comme chaque fois dans le passé, j’ai été happée par l’émotion pure que les artistes transmettent au public.

Vous avez un « Grinch » qui ne croit plus en la magie de Noël dans votre entourage? Emmenez-le là. Il ne pourra qu’être saisi par l’immensité de l’œuvre et ne gardera en mémoire que la beauté des choses. Le concert du 30e anniversaire du Cirque du Soleil est un spectacle grandiose qui fait renaître l’enfant en chacun de nous. Du 13 au 28 décembre, à l’Église Saint-Jean-Baptiste.

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...