19e édition du Gala les Olivier

Un gala dans le respect et la solidarité

IMG_7744 (2)-Modifier

© François Daoust / MatTv.ca

Par : Marie Eve Archambault

Dans la foulée des allégations sexuelles concernant Gilbert Rozon et les chamailleries entre humoristes, François Morency avait un gros mandat à la barre de l’animation pour la 19e édition du Gala les Olivier au studio 42 de Radio-Canada. Quel sujet pourrait-il aborder? Ou plutôt comment pourra-t-il faire une revue de l’année  sans offenser le public et les humoristes concernés? Il va sans dire que l’animateur marchait sur une corde raide cette année.

François Morency animait son 20e gala en carrière et son 3e Gala les Olivier : « On a écrit et effacé au fil des semaines et des événements, pour être sur le bon ton, mais sans jamais oublier que c’est un gala, un party, celui de l’humour et que je me dois d’être rassembleur, plus que jamais en fait », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux deux jours avant le grand soir.

IMG_7567-Modifier

Bien que ce fut une année plutôt mouvementée en humour, l’animateur a relevé le défi haut la main. Il a débuté le gala en revenant sur l’événement de l’an dernier pour ensuite expliquer qu’on lui avait demandé d’animer l’année suivante. Ce dernier a répondu : « Je ne veux pas gérer les scandales des autres. Quoique, qu’est-ce qui pourrait arriver de pire? » Cela n’aura été que la seule référence à l’affaire Rozon de la soirée. Morency a expliqué à la fin de son numéro qu’il voulait plutôt se concentrer sur les personnes qu’il aimait de l’industrie et sur toutes les victimes qui ont pris leur courage à deux mains pour dénoncer ces actes.

Pour la bonne cause

Dans cette même ordre d’idées, l’humoriste François Bellefeuille, gagnant dans la catégorie spectacle d’humour/meilleur vendeur, a voulu mettre son Olivier aux enchères. 100 % du montant de la vente sera donné au regroupement des CALACS, les centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel. De plus, l’humoriste s’engage à égaler le montant de la mise et celui-ci renchérit en disant que Juste pour rire fera de même ce qui triplera le montant final. Au moment d’écrire ces lignes, l’enchère s’élève à 7000 $ pour l’organisme.

IMG_7717-Modifier

Julien Lacroix, grand gagnant de la soirée

Tout portait à croire que le Gala les Olivier tournerait autour de Mariana Mazza qui était nominée à cinq reprises. Bien qu’elle n’ait raflé qu’un seul trophée, celle-ci n’en est pas ressortie bredouille puisqu’elle est repartie hier soir avec l’Olivier de l’année.

Celui qui aura surpris tout le monde est sans contredit Julien Lacroix qui a gagné trois trophées soit celui de la découverte de l’année, la capsule ou le sketch Web humoristique de l’année et le numéro d’humour de l’année. Il va sans dire que l’année 2017 s’avère être un tremplin vers un avenir très prometteur pour cet humoriste de la relève.

Au total, on comptait 76 nominés, mais seulement 13 trophées allaient être remis dimanche soir. Voici les gagnants de la 19e édition du Gala les Olivier

  • Spectacle d’humour/meilleur vendeur : François Bellefeuille
  • Numéro d’humour de l’année : Julien Lacroix
  • Capsule ou le sketch Web humoristique de l’année : Julien Lacroix
  • Série Web humoristique de l’année : L’âge adulte
  • Capsule ou le sketch radio humoristique de l’année : Debout les comiques / Le petit monde de Billy de Billy Tellier
  • Comédie télé de l’année : Les beaux malaises saison 3
  • Série télé humoristique de l’année : Les Appendices
  • Podcast humoristique de l’année : Mike Ward sous écoute
  • Auteur de l’année/Spectacle d’humour : Simon Leblanc/Olivier Thivierge pour Tout court de Simon Leblanc
  • Metteur en scène de l’année : Charles Dauphinais pour Le Goût du risque de Pierre Hébert
  • Spectacle d’humour de l’année : Le Goût du risque de Pierre Hébert
  • Découverte de l’année : Julien Lacroix
  • L’Olivier de l’année : Mariana Mazza

Crédit photo : © François Daoust /MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...